ALENA: l'industrie automobile appelle à reprendre les discussions

Publié le 10/07/2018 à 06:27

ALENA: l'industrie automobile appelle à reprendre les discussions

Publié le 10/07/2018 à 06:27

Par AFP

Neuf organismes du secteur automobile du Canada, des États-Unis et du Mexique ont exhorté lundi les autorités des trois pays à reprendre les discussions afin de parvenir à un accord de libre-échange nord-américain (Aléna) modernisé.


«Alors qu'un nouveau gouvernement va être formé le 1er décembre 2018 au Mexique, nous pensons qu'il est temps à présent que toutes les parties retournent à la table des négociations avec un engagement plus grand pour moderniser un accord Aléna avec trois pays unis», écrivent ces organismes dans un communiqué.


Les tractations pour moderniser l'Aléna avaient été entamées il y a près d'un an, en août 2017, à la demande du président américain Donald Trump, qui juge cet accord responsable de la disparition de milliers d'emplois en particulier dans le secteur automobile.


Si les trois pays sont convenus que cet accord, entré en vigueur en 1994, avait besoin d'être modernisé, les tractations ont achoppé sur les exigences de l'administration Trump qui veut notamment imposer une «clause crépusculaire» («Sunset») qui, tous les cinq ans, permettrait aux parties de mettre fin à l'accord.


La Maison Blanche entend aussi considérablement augmenter la part des composants américains dans le secteur automobile.


Après sept rondes de discussions, les tractations s'étaient arrêtées vers la mi-juin à l'approche des élections mexicaines du 1er juillet qui ont porté au pouvoir le candidat de la gauche, Andrés Manuel Lopez Obrador.


«Nous avons une grande opportunité de moderniser cet accord commercial et c'est dans le plus grand intérêt des trois pays de se concentrer pour établir un nouvel accord Aléna qui permettra à l'industrie automobile nord-américaine de rester mondialement compétitive», ajoutent les associations dont The Alliance of Automobile Manufacturers, Asociación Mexicana de la Industria Automotriz et Canadian Vehicle Manufacturers’ Association.


L'Aléna est vital pour le Mexique qui exporte près de 80% de ses produits vers le marché américain.


Washington et Ottawa sont eux aussi intimement liés. Quelque 9 millions d'emplois américains dépendent ainsi du commerce et des investissements avec le Canada.


Le Canada achète, lui, plus de biens américains que la Chine, le Japon et le Royaume-Uni réunis.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

La politique canadienne polluerait les négociations de l'ALÉNA

21/09/2018 | AFP

«Il s’agit d’un très bon accord, élaboré pour séduire le Canada », croit un conseiller économique de la Maison-Blanche.

À la une

Les Affaires anime et diffuse le débat sur les enjeux environnementaux montréalais

24/09/2018 | lesaffaires.com

Le débat pré-électoral sur les enjeux environnementaux sera diffusé en direct sur LesAffaires.com dès 19h30.

Nos déchets, ce nouvel or brun

Édition du 28 Juillet 2018 | Alain McKenna

L’économie de marché ­peut-elle sauver la planète?  ­Oui, répond d’emblée l’Alliance canadienne pour l’innovation.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...