Une pénurie de travailleurs menace la grappe aéronautique québécoise

Publié le 10/11/2017 à 11:02

Tandis que l’avenir de Bombardier dans le secteur de l’aéronautique continue de susciter moult incertitudes, l’industrie craint qu’une éventuelle pénurie de travailleurs vienne provoquer -si ce n’est accélérer- son déclin.
Inquiète ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Frustration et inquiétude chez les employés de Bombardier

08/11/2018 | Martin Jolicoeur

«Ces annonces nous laissent dans le noir quant à la suite des choses», déplore le directeur général d'Unifor au Québec.

L'aéroport «intelligent» pourra absorber plus de passagers

18/07/2018 | AFP

«D'ici 10 ans, au moins 200 aéroports dans le monde auront une incapacité structurelle à suivre la demande»

À la une

Investir: «C’est le temps de garder plus de liquidités»

20/11/2018 | Stéphane Rolland

Conserver des liquidités n’est plus une garantie d’appauvrissement à Wall Street, croit David Kostin, de Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce si difficile de donner?

20/11/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Quelques heures de bénévolat peuvent tout changer pour une personne, pour une cause.

CELI: le plafond passe à 6000$ en 2019

20/11/2018 | Guillaume Poulin-Goyer

L’ARC vient de rendre publics les paramètres d’indexation du régime fiscal qui confirment la hausse du plafond du CELI.