Les travailleurs de CAE déclenchent la grève

Publié le 22/06/2018 à 17:37

Les travailleurs de CAE déclenchent la grève

Publié le 22/06/2018 à 17:37

Par La Presse Canadienne

Quelque 475 travailleurs ont déclenché vendredi une grève chez CAE après avoir rejeté à 93 pour cent les dernières offres du spécialiste des simulateurs de vol et de la formation visant à renouveler la convention collective.


Représentés par le syndicat Unifor, ces salariés se trouvent dans les installations de la multinationale situées dans l'arrondissement montréalais de Saint-Laurent et sont affectés à la production de simulateurs.


La convention collective est échue depuis mardi. Selon la partie syndicale, les principaux points en litige sont la rémunération, le régime de retraite et les échelles salariales.


"Nous avons quand même eu une quarantaine de rencontres depuis le début du mois d'avril, a expliqué le représentant national d'Unifor, Daniel St-Pierre, au cours d'un entretien téléphonique. Ç'a été très long avant de bouger."


La partie syndicale reproche à CAE d'avoir modifié la formule de calcul qui était pourtant appliquée depuis des années pour déterminer les augmentations salariales, ce qui a mené à une détérioration du climat de travail.


Le 16 juin dernier, les membres de la section locale 522 avaient voté dans une proportion de 98 pour cent en faveur d'un mandat de grève à exercer à un moment opportun.


M. St-Pierre a convenu que cet arrêt de travail survient rapidement, mais il a expliqué qu'y avait généralement un conflit de travail chez CAE lorsque la convention collective était échue.


Néanmoins, Unifor souhaite revenir rapidement à la table des négociations, a assuré son représentant national.


"Nous avons demandé la conciliation, a dit M. St-Pierre. Il y a une rencontre de prévue au début de la semaine prochaine. Nous voulons retourner à la table pour trouver une façon rapide afin que tout le monde puisse retourner au travail."


De son côté, une porte-parole de CAE, Pascale Alpha, a indiqué que l'employeur allait continuer de "négocier de bonne foi" dans le but de conclure une entente satisfaisante pour les deux parties.


Entre-temps, toutefois, des cadres de l'entreprise devront mettre l'épaule à la roue dans l'usine afin d'assurer une production minimale 


"Nous allons activer un plan de contingence, a indiqué Mme Alpha, au cours d'un entretien téléphonique. Notre objectif est de poursuivre nos activités le plus normalement possible."


À la Bourse de Toronto, le titre de CAE a terminé à 27,02 $, en hausse de neuf cents, ou 0,33 pour cent.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Voler de ses propres ailes... vers l'international

Édition du 16 Juin 2018 | Claudine Hébert

Mutation dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, introduction aux technologies de rupture : l'industrie ...

Bombardier veut réinvestir dans ses CRJ et Q400

15/02/2018 | Martin Jolicoeur

Après une décennie d’investissements massifs dans le CSeries, Bombardier entend réinvestir dans ses CRJ et Q400.

À la une

Pourquoi les titres de télécom reviennent dans les grâces de cet analyste

BLOGUE. Le recul de 8% du secteur au premier semestre attire l'oeil d'un analyste, à l'aube des résultats trimestriels.

Loblaw contre l’ARC: l'avocat plaide l'absence de preuve

Un avocat des Compagnies Loblaw a indiqué mardi, devant un tribunal de Toronto, qu'il n'existait aucune preuve ...

Salon de Farnborough: l'industrie aéronautique québécoise plus active

13:50 | Julien Arsenault, PC

Au deuxième jour du Salon international de l'aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, mardi, ...