Les parlementaires américains veulent envoyer des soldats dans l'espace

Publié le 15/07/2017 à 10:50

Les parlementaires américains veulent envoyer des soldats dans l'espace

Publié le 15/07/2017 à 10:50

Par AFP

Difficile de ne pas penser à la Guerre des étoiles...

La Chambre des représentants a approuvé vendredi la création d'une nouvelle branche de l'armée américaine --surnommée «Corps de l'espace»-- qui serait chargée de gérer les opérations spatiales. 


Cette mesure a rencontré de vives réticences au sein de l'administration du président Donald Trump, où l'on estime qu'il n'est pas nécessaire d'alourdir la bureaucratie militaire. L'armée américaine compte déjà quatre branches: terre, marine, air et corps expéditionnaire des Marines.


Mais ses partisans et des parlementaires estiment qu'étant donné les actifs de l'armée dans le domaine spatial et son importante dépendance envers les satellites, il est nécessaire de mettre en place une branche pour les protéger et les contrôler.


L'imposante loi sur la défense nationale (NDAA), adoptée vendredi par la Chambre des représentants, comporte un amendement prévoyant la création du «Space Corps», en faisant basculer des fonctions actuellement chapeautées par l'US Air Force pour les placer sous un commandement distinct.


Il est peu probable néanmoins que cette nouvelle branche soit créée immédiatement puisque la version du Sénat de la NDAA ne contient pas cette mesure.


«À une époque où nous essayons de rassembler les fonctions de combat du ministère, je ne souhaite pas ajouter un service séparé qui, selon toutes probabilités, offrirait une approche plus étroite et même étriquée aux opérations spatiales», a écrit le ministre de la Défense James Mattis, dans une lettre adressée cette semaine au parlementaire républicain Michael Turner, également opposé à la création de cette branche.


La ministre de l'Air Force Heather Wilson a fait savoir qu'elle était aussi contre cette mesure, estimant que cela «nous ferait aller en réalité dans la mauvaise direction, nous ralentirait». 


Mais cette initiative de membres du Congrès a mis en lumière la grande dépendance de l'armée envers les technologies spatiales pour mener ses guerres. Les systèmes GPS sont intégrés dans de nombreux équipements militaires, et un maillage de satellites et autres appareils placés en orbite fournissent en permanence des informations cruciales à l'armée pour ses missions.


 


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

Sur le même sujet

Héritage : votre enfant aux États-Unis sera-t-il imposé ?

Édition du 23 Septembre 2017 | Stéphane Rolland

Votre enfant est parti faire carrière aux États-Unis. L'héritage que vous lui léguerez sera-t-il visé par le fisc ...

Les entrepreneurs américains attaquent l'administration Trump

19/09/2017 | lesaffaires.com

L'association des capital-risqueurs, aux côtés d'entrepreneurs et de patrons de PME, ont entamé une procédure ce mardi.

À la une

«Nous avons la flexibilité pour réagir plus rapidement aux low-cost», estime Air Canada

Après une transformation majeure, Air Canada croit être mieux armée qu'avantpour faire face à la concurrence à bas prix.

Harfang et Infirmia: vers une nouvelle culture des soins infirmiers

21/09/2017 | Carine Elkouby

PME DE LA SEMAINE. Ces deux entreprises proposent un modèle encore unique au Québec.

«Trump ne comprend pas comment l’économie fonctionne»

21/09/2017 | Matthieu Charest

Un haut placé de la banque de développement du Mexique craint la renégociation de l’ALÉNA et l’attitude de Donald Trump.