Le CRTC sommé de réglementer les nouveaux médias

Publié le 10/02/2009 à 00:00

Le CRTC sommé de réglementer les nouveaux médias

Publié le 10/02/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Le regroupement mené par l'Union des artistes a expliqué mardi à la presse le mémoire conjoint qu'il présentera au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Le CRTC tiendra à compter du 17 février des audiences sur la radiodiffusion canadienne par les nouveaux médias.



Ces audiences sont d'une importance capitale pour l'avenir de la place de la culture canadienne et des créateurs dans les médias, ont clamé ces groupes à l'unisson. "La bataille est grosse", s'est exclamé le président de l'UDA, Raymond Legault.



Fait inusité, le CRTC a reçu pour cette audience des mémoires de Google, Microsoft et Apple, parmi les 153 mémoires soumis par des habitués comme Quebecor-TVA, Radio-Canada, Corus, CTV Globemedia, Astral Media, Rogers, Shaw Communications et même les entreprises plus associées à la téléphonie comme Bell et Telus.



Actuellement, les nouveaux médias bénéficient d'une exemption de la réglementation prescrivant certains pourcentages de contenu canadien dans la programmation. A l'époque où cette exemption leur avait été accordée, en 1999, les nouveaux médias étaient moins importants qu'ils le sont aujourd'hui.



Or, la diffusion d'émissions de télévision sur le site Internet du même télédiffuseur, par exemple, est devenue chose courante aujourd'hui, ce qui a engendré une nouvelle donne, soulignent les artistes et artisans. Ceux-ci veulent donc que la réglementation sur ce contenu canadien, par exemple, suive le télédiffuseur sur Internet.



M. Legault croit que si les nouveaux médias ne sont pas réglementés, les télévisions généralistes voudront aussi cesser d'être réglementées.



Les groupes qui ont présenté un mémoire conjoint sont l'Union des artistes, la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), la Guilde des musiciens, la Société professionnelle des auteurs et des compositeurs (SPACQ), la Société du droit de reproduction des auteurs, compositeurs et éditeurs du Canada (SODRAC), l'Association des réalisateurs ainsi que l'Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son (AQTIS). Ensemble, ils représentent plus de 20 000 membres.

image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Investir: «C’est le temps de garder plus de liquidités»

Conserver des liquidités n’est plus une garantie d’appauvrissement à Wall Street, croit David Kostin, de Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce si difficile de donner?

BLOGUE INVITÉ. Quelques heures de bénévolat peuvent tout changer pour une personne, pour une cause.

CELI: le plafond passe à 6000$ en 2019

11:48 | Guillaume Poulin-Goyer

L’ARC vient de rendre publics les paramètres d’indexation du régime fiscal qui confirment la hausse du plafond du CELI.