L'aéronautique québécoise est-elle à risque?

Publié le 10/11/2017 à 19:21

L'aéronautique québécoise est-elle à risque?

Publié le 10/11/2017 à 19:21

Par Martin Jolicoeur

Depuis 30 ans, l'emploi aurait connu une croissance annuelle moyenne de 2,13% dans le secteur aéronautique. Source: CAMAQ

Oubliez les difficultés financières de Bombardier. Ou encore, cette tendance réelle à la délocalisation des activités de production vers le Mexique, le Maroc, la Chine, ou même… l’Alabama.


Non, la véritable menace à la pérennité de l’industrie aéronautique québécoise résiderait plutôt, selon Aéro Montréal, dans la difficulté des entreprises à intéresser ou dénicher suffisamment de travailleurs pour répondre à leurs besoins.


Car loin de diminuer, les besoins en main-d’œuvre iraient en augmentant dans le domaine. Le Comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale (CAMAQ) estime que l’industrie doit s’attendre à pourvoir plus de 31 600 postes d’ici dix ans.


Les deux tiers (22 800 postes) seraient le résultat de départs volontaires ou à la retraite d’employés déjà à l’œuvre dans la région de Montréal. Mais à ces remplacements, s’ajouteraient quelque 8 800 nouveaux postes qui, du moins théoriquement, devraient encore être créés dans la prochaine décennie.


Au cours des trois dernières décennies, l’industrie se targue d’avoir vu le nombre de travailleurs grimper à un rythme d’un peu plus de 2 % par année. De près de 30 000 travailleurs à la fin des années 1980, l’industrie en compte aujourd’hui un peu plus de 40 000.


Cette croissance se maintiendra-t-elle ? Est-ce qu’autant d’emplois seront réellement à pourvoir ? Et est-ce que le manque de relève dans le domaine menace vraiment la santé de l’industrie ?


Le secrétariat de la grappe aérospatiale de la province ne semble pas en douter une seconde. Apprenez-en en plus dans cet autre article.

Sur le même sujet

Une pénurie de travailleurs menace la grappe aéronautique québécoise

10/11/2017 | Martin Jolicoeur

L'industrie aéronautique craint qu’une pénurie de travailleurs vienne provoquer -si ce n’est accélérer- son déclin.

Bombardier: des fournisseurs pâtiront de l'arrivée d’Airbus

17/10/2017 | François Normand

Des spécialistes expliquent pourquoi il y aura aussi des perdants à la suite de la prise de contrôle du CSeries.

OPINION Une stratégie d'intégration gagnante chez JMJ
Édition du 11 Juin 2016 | Benoîte Labrosse
Trois mesures stratégiques pour l’industrie 4.0
Édition du 11 Juin 2016 | Jean-François Venne
Attentats à Paris: des vols vers la capitale française retardés
Mis à jour le 13/11/2015

À la une

Attention aux conseils du beau-frère

Édition de Novembre 2017 | Simon Diotte

Il roule en grosse voiture, occupe un poste de cadre, porte la cravate et parle d'investissement d'un ton ...

La Fed relève ses taux pour la 3e fois

14:01 | LesAffaires.com et AFP

Robuste croissance, faible taux de chômage, relance fiscale: la banque centrale américaine a réagi comme prévu.

Les syndicats prévoient une guerre de tranchées entre Boeing et Bombardier

13:09 | Julien Arsenault, PC

À six jours d'une décision de Washington sur la CSeries, les représentants des travailleurs se montrent pessimistes.