Combien vaut le logo Peace?

Publié le 12/09/2008 à 00:00

Combien vaut le logo Peace?

Publié le 12/09/2008 à 00:00

Par Suzanne Dansereau

Au fil des ans, le symbole a été apposé sur toute une panoplie de produits commerciaux, vêtements, accessoires et autres bijoux.



Son créateur n'a jamais revendiqué de droits d'auteur pour son oeuvre. "Il ne l'a pas fait pour l'argent", explique Ken Kolsbun, qui vient de signer un livre consacré à l'histoire du symbole, Peace: The Biography of a Symbol, publié par National Geographic.



Ainsi, le symbole Peace n'a aucune valeur marchande. Mais si on faisait le calcul, combien vaudrait la marque Peace ? David Haigh, président de la firme d'évaluation des marques Brand Finance, à Londres, a accepté de se prêter à l'exercice.


Résultat : au moins 10 milliards de dollars américains. "Cela coûterait environ 5 milliards de dollars pour reproduire une marque dotée d'une si grande notoriété, c'est-à-dire connue par la moitié de la population mondiale. Puis, pour une application dans l'industrie de la mode, j'ajoute encore 5 milliards de dollars."


Dommage pour les héritiers


M. Haigh sait de quoi il parle. Chaque année, Brand Finance publie le palmarès des 500 marques qui valent le plus cher dans le monde. Il a calculé que Coca-Cola vaut 45 milliards de dollars, Nike 21 milliards, et Adidas plus de 6 milliards. "Les petits-enfants de Holtom doivent le maudire aujourd'hui" dit-il à la blague.


Techniquement, les descendants de Gerald Holtom, décédé en 1985, pourraient réclamer des droits d'auteur, souligne Giovanna Spataro, avocate spécialisée en propriété intellectuelle chez Gowlings.


Ce serait cependant difficile, comme le souligne Benoit Bessette, vice-président, directeur général d'Identica branding et design à Montréal : "Le symbole est tellement répandu qu'on ne pourrait plus endiguer son utilisation, dit-il. Le Peace fait maintenant partie d'un alphabet graphique universel."

À suivre dans cette section


image

FinTech

Mercredi 31 mai


image

Communication interne

Mercredi 07 juin


image

Fusions-acquisitions

Mercredi 07 juin


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Objectif Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

À la une

Dorel ne chôme pas en attendant l'éventuelle mise en vente

Dorel redouble d'efforts pour fouetter sa performance dans le marché impitoyable des vélos et des articles pour enfants.

La belle italienne qui fait fureur

09:00 | Matthieu Charest

Les fermetures de grandes bannières se succèdent, mais la chaîne italienne Eataly n’en finit plus de croître.

C2 Montréal: Stingray veut accélérer sa stratégie de croissance par acquisitions

26/05/2017 | Denis Lalonde

Stingray poursuit sa stratégie de croissance par acquisitions en achetant la société londonienne C Music Entertainment.