Bombardier: EasyJet veut acheter des avions CSeries

Publié le 16/05/2013 à 10:17, mis à jour le 16/05/2013 à 13:27

Bombardier: EasyJet veut acheter des avions CSeries

Publié le 16/05/2013 à 10:17, mis à jour le 16/05/2013 à 13:27

Par Martin Jolicoeur

Carolyn McCall compte passer une commande de CSeries de Bombardier. Photo: Bloomberg

La société britannique EasyJet entend inclure des avions CSeries de Bombardier dans sa prochaine grosse commande d’une centaine d’appareils.


C’est ce que Carolyne McCall, chef de la direction d'EasyJet, a confirmé ce matin, à l’occasion de la présentation des résultats du dernier trimestre de la société.


«Notre future commande portera sur des Airbus ou des Boeing, mais aussi sur des Bombardier», a-t-elle déclaré en marge de résultats en nette amélioration.


Cette prochaine commande d"Easyjet serait ainsi constitué non seulement d’A320 ou de Boeing 737, mais aussi de CSeries de Bombardier.


Actuellement, la flotte du transporteur est essentiellement composée d’Airbus A319 et d’A320 de 156 et 180 sièges. Easyjet voudrait dorénavant disposer d’appareils de moins de 150 sièges pour des liaisons moins populaires, ce qu'offre la montréalaise Bombardier. 


Le premier exemplaire de sa nouvelle gamme d'avions CSeries doit effectuer son premier vol d'ici la fin juin, en vue de livraisons à compter de 2014. Bombardier a récolté à ce jour un total de 388 commandes pour cet appareil, dont 145 sont des commandes fermes.


Sur le même sujet

Bombardier lance le Challenger 650 pour garder la lancée du 605

20/10/2014

Afin de garder sa position de tĂȘte dans les jets d'affaires de moyenne catĂ©gorie, Bombardier lance un 605 amĂ©liorĂ©.

Le drone spatial top secret de l'US Air Force va revenir sur terre

14/10/2014 | AFP

Le drone spatial secret de l'armée de l'air américaine, qui selon les experts pourrait inaugurer une ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

É-U: le mauvais temps s'invite pour Thanksgiving

16:28 | AFP

Plus de 3 000 vols ont Ă©tĂ© annulĂ©s ou retardĂ©s mercredi aux État-Unis en raison du mauvais temps.

Le Canada trop exposé au marché immobilier, dit le FMI

Les prĂȘteurs hypothĂ©caires devraient compter moins sur Ottawa pour rĂ©duire les risques inhĂ©rents au marchĂ© immobilier.

Sabia dénonce l'obsession pour les rendements à court terme

Mis à jour à 16:51 | La Presse Canadienne

L'obsession des rendements à court terme contribue à la volatilité de l'économie mondiale, dénonce Michael Sabia.