Bombardier: EasyJet veut acheter des avions CSeries

Publié le 16/05/2013 à 10:17, mis à jour le 16/05/2013 à 13:27

Bombardier: EasyJet veut acheter des avions CSeries

Publié le 16/05/2013 à 10:17, mis à jour le 16/05/2013 à 13:27

Par Martin Jolicoeur

Carolyn McCall compte passer une commande de CSeries de Bombardier. Photo: Bloomberg

La société britannique EasyJet entend inclure des avions CSeries de Bombardier dans sa prochaine grosse commande d’une centaine d’appareils.


C’est ce que Carolyne McCall, chef de la direction d'EasyJet, a confirmé ce matin, à l’occasion de la présentation des résultats du dernier trimestre de la société.


«Notre future commande portera sur des Airbus ou des Boeing, mais aussi sur des Bombardier», a-t-elle déclaré en marge de résultats en nette amélioration.


Cette prochaine commande d"Easyjet serait ainsi constitué non seulement d’A320 ou de Boeing 737, mais aussi de CSeries de Bombardier.


Actuellement, la flotte du transporteur est essentiellement composée d’Airbus A319 et d’A320 de 156 et 180 sièges. Easyjet voudrait dorénavant disposer d’appareils de moins de 150 sièges pour des liaisons moins populaires, ce qu'offre la montréalaise Bombardier. 


Le premier exemplaire de sa nouvelle gamme d'avions CSeries doit effectuer son premier vol d'ici la fin juin, en vue de livraisons à compter de 2014. Bombardier a récolté à ce jour un total de 388 commandes pour cet appareil, dont 145 sont des commandes fermes.


Sur le même sujet

Un complexe héliportuaire de 22 M$ inauguré à Québec

Un complexe héliportuaire de calibre international prend son envol à Québec

Rolls-Royce sous enqu√™te aux √Čtats-Unis pour corruption

06/03/2014

Après le Royaume-Uni, les États-Unis enquêtent à leur tour sur des soupçons de ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Pourquoi le secteur de l’énergie peut continuer à se démarquer

Le secteur de l’énergie devrait profiter des cours du pétrole et du gaz et de la rotation vers les secteurs sous-évalués