Boeing rafle une commande géante auprès de Emirates

Publié le 12/11/2017 à 16:17

Boeing rafle une commande géante auprès de Emirates

Publié le 12/11/2017 à 16:17

Par AFP

Photo: Gettyimages

La compagnie aérienne Emirates de Dubaï a signé un accord portant sur l'achat de 40 Boeing 787-10 Dreamliner pour un prix catalogue de 15,1 milliards de dollars, a annoncé son PDG, Ahmed ben Saïd Al-Maktoum.


Emirates est déjà le plus gros client du Boeing 777. Il en a 165 dans sa flotte et en a commandé 164 autres exemplaires de façon ferme.


Lors d'une conférence de presse, Cheikh Ahmed a précisé que cette annonce, faite au premier jour du salon aéronautique international Dubai Airshow 2017, porte à quelque 90 milliards de dollars le montant total des commandes auprès de Boeing(NY., BA), principal concurrent du constructeur européen Airbus.


La livraison des Dreamliner devrait commencer en 2022.


Emirates, la plus grande compagnie aérienne du Moyen-Orient, est également le premier client mondial de l'avion géant d'Airbus, l'A380. Sa flotte en compte 100 exemplaires et la compagnie de Dubaï en a commandé 46 autres de façon ferme. 


«Nous sommes parvenus à la conclusion que les Boeing 787-10 sont le meilleur choix pour nous», a dit Cheikh Ahmed, alors que des spéculations allaient bon train ces derniers jours sur une nouvelle commande d'A380 auprès d'Airbus.


Un accord Emirates-Airbus est toujours possible dans les prochains jours, a indiqué une source industrielle.  


«Les commandes d'Emirates aujourd'hui (auprès de Boeing) seront livrées à partir de 2022, accompagnant la compagnie bien au-delà des années 2030. Certaines d'entre elles seront pour des remplacements (d'appareils) afin de maintenir une flotte jeune et efficace et d'autres contribueront à notre future croissance», a-t-il souligné dans un communiqué. 


«Nous voyons le 787 comme un grand complément à notre flotte de 777 et d'A380. Il nous fournit plus de flexibilité pour servir un éventail de destinations au moment où nous développons notre réseau mondial», a ajouté Cheikh Ahmed.


De son côté, Kevin McAllister, président de Boeing Commercial Airplanes, s'est réjoui du choix d'Emirates pour le 787-10 Dreamliner, qui «prolonge notre partenariat de longue date » avec la compagnie de Dubaï et qui permettra de «maintenir de nombreux emplois aux Etats-Unis». 


Un peu après, M. McAllister a signé un autre accord pour vendre à Azerbaijan Airlines cinq Boeing 787-8 pour environ un milliard de dollars (prix catalogue). Cette compagnie dispose déjà de deux avions 787-8.


Jeudi dernier, Emirates avait annoncé un bénéfice net plus que doublé au cours du semestre avril-septembre, attribuant cette forte progression à des mesures de réductions de coûts et à un taux de change favorable.


Emirates a dégagé un bénéfice net de 452 millions de dollars, en hausse de 111% par rapport à la même période en 2016. Un chiffre supérieur au bénéfice de 340 millions dégagé par la compagnie pour l'ensemble de l'année fiscale achevée au 31 mars 2017.


 


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street emportée par la technologie

Mis à jour le 13/03/2018

Wall Street a terminé en recul mardi, les valeurs de la technologie souffrant particulièrement du ...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 02/03/2018

Trump fait encore baisser les Bourses, Boralex dépasse les attentes, cible relevée pour GDI, abaissée pour Cascades.

À la une

Création d'un pôle montréalais de la créativité numérique

C2 Montréal, le Hub créatif Lune Rouge et Hub Montréal s'associent pour lancer un Pôle de la créativité numérique.

Ces fonds sont des dinosaures, mieux vaut s'en tenir loin!

BLOGUE. Les fonds distincts des assureurs font payer cher pour des garanties qui ne valent pas grand-chose.

Techniques de guérilla pour l'intrapreneur en vous

BLOGUE INVITÉ. Dans ce premier billet, voici des techniques essentielles pour créer de l'impact dans votre organisation.