Boeing: commande de 7,2 G$ US pour des 737 MAX

Publié le 09/07/2012 à 08:16, mis à jour le 09/07/2012 à 08:16

Boeing: commande de 7,2 G$ US pour des 737 MAX

Publié le 09/07/2012 à 08:16, mis à jour le 09/07/2012 à 08:16

Par AFP

Un Boeing 737 en phase d'atterrissage. [Photo : Bloomberg]

La société américaine de location d'avions Air Lease Corporation (ALC) a annoncé une commande géante de 75 moyen-courriers 737 remotorisés à Boeing, représentant 7,2 G$ US au prix catalogue.


Le patron d'ALC, Steven Udvar-Hazy, considéré comme l'inventeur de la location vente aux compagnies aériennes, a ajouté que cette transaction prévoyait également 25 options.


Il s'agit de la première commande du MAX par une société de leasing, ont souligné ALC et Boeing dans un communiqué.


Le 737 MAX complète parfaitement le portefeuille d'avions d'Air Lease, qui détient une flotte croissante de 737-800 nouvelle génération, a commenté M. Udvar-Hazy.


"Le 737 MAX apporte l'amélioration dont nos compagnies clientes ont besoin pour rester compétitives à l'avenir", a-t-il ajouté.


Cette annonce intervient au premier jour du salon aéronautique de Farnborough, qui se déroule toute la semaine au Royaume-Uni et qui devrait consacrer le succès du 737 MAX de Boeing, en concurrence avec l'Airbus A320neo.


ALC rappelle avoir commandé au total 170 appareils Boeing, dont 75 737 MAX, 78 737-800 nouvelle génération, 5 777-300ER (Extended Range) et 12 787-9 Dreamliners.


PLUS : Boeing revient en force au salon de Farnborough


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

Global 7500: Bombardier s'entend avec Triumph

Pour un montant symbolique, l’avionneur mettra la main sur la chaîne de production de l’entreprise américaine.

À la une

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

Il y a 58 minutes | Stéphane Rolland

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.

La valeur du portefeuille hydrocarbures de la Caisse a diminué sur sept ans

Sa valeur a diminué de 3 milliards $ depuis au moins sept ans.