Tennis : la tendance est à la terre battue

Publié le 29/05/2012 à 10:34

Tennis : la tendance est à la terre battue

Publié le 29/05/2012 à 10:34

Par Claudine Hébert

Novak Djokovic à Rolland-Garros [Photo : Bloomberg]

Il n’y a pas qu’à Roland Garros, Monte-Carlo, Rome ou Hambourg où l’on joue au tennis sur terre battue. Les clubs de tennis québécois sont de plus en plus nombreux à se doter de ce type de surface. Et c’est tant mieux pour nos articulations.


« On observe actuellement une recrudescence de terrains de terre battue au Québec », signale Réjean Lévesque, porte-parole de Tennis Québec. Qu’elle soit de terre rouge ou gris-verte (har-tru), cette surface sableuse gagne la faveur de plusieurs clubs et de parcs municipaux. Laval, Montréal, Mont-Tremblant, Trois-Rivières, Drummondville… toutes ces villes disposent maintenant de ce type d’installations. Même les clubs intérieurs (notamment le Stade Uniprix, à Montréal) intègrent la terre battue sous leur toit malgré son facteur salissant.


Pourquoi? « Parce que la terre battue a pour propriété d’être moins agressive pour les chevilles, les genoux et le dos », explique le professionnel de tennis André Lemaire qui dirige l’Académie de tennis internationale à Mont-Tremblant. De quoi ravir les joueurs de tennis qui veulent prolonger leur « carrière » sur le court.


La terre battue a également pour avantage de faciliter l’apprentissage du jeu. La vitesse de la balle est plus lente et permet de plus longs échanges. « Autrement dit, pour marquer un point sur terre battue, il ne suffit pas de frapper fort. Il faut savoir frapper la balle au bon endroit », conclut le coach Lemaire.


Où jouer?


Laval Carrefour Multisports


Ce centre lavallois, baptisé par plusieurs le Roland-Garros du Québec, est équipé de neuf terrains extérieurs en terre battue rouge. La location coûte 28 $ de l’heure. www.carrefourmultisports.com


Académie de tennis internationale, Mont-Tremblant


Pas moins de 25 terrains en terre battue (dont six rouges) font partie des installations de cette école logée à Tremblant et Gray Rocks. Régulièrement, cette destination se classe parmi les 75 meilleurs centres de villégiature de tennis au monde (tennisresortonline.org, USA Today). La location coûte 30 $ de l’heure. www.tennistremblant.com


Stade Uniprix, Montréal


Équipé de quatre terrains de terre battue intérieurs depuis juin 2011, le Centre national d’entraînement du tennis du Canada a tout ce qu’il faut pour former des champions internationaux… et locaux. Ouvert tous les jours au public. Location à partir de 15 $ de l’heure. www.stadeuniprix.com


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Au tour de Sporting Life de s'implanter au Québec

12/04/2018 | Martin Jolicoeur

Après Décathlon, un nouvel acteur viendra troubler l'écosystème déjà encombré des détaillants de sport au Québec.

Sportscene en voie de gagner son pari

Le coup de barre donné par Jean Bédard commence à rapporter, malgré le marasme des Canadiens sur la glace.

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?