Les voitures qui agissent comme des téléphones intelligents s'en viennent

Publié le 31/08/2012 à 12:07

Les voitures qui agissent comme des téléphones intelligents s'en viennent

Publié le 31/08/2012 à 12:07

Par La Presse Canadienne

Ce n'est pas demain que les automobilistes pourront converser avec leur voiture comme le faisaient David Hasselhoff et KITT dans la célèbre série télévisée "Knight Rider" (K2000), mais la reconnaissance vocale compte parmi les tendances les plus marquées au sein de l'industrie automobile.


Depuis quelques années déjà, les automobilistes férus de technologie peuvent s'adresser à leur voiture quand ils veulent écouter de la musique, régler la climatisation ou trouver leur chemin. Plus besoin de quitter la route des yeux, il suffit de demander et la voiture obéit.


La reconnaissance vocale et d'autres technologies sophistiquées devraient se propager au cours des prochains mois et des prochaines années, les constructeurs automobiles rivalisant pour satisfaire l'appétit des consommateurs pour des voitures branchées.


Sur le même sujet

Auto: les ventes à un sommet depuis 2001 aux États-Unis

01/12/2015

Les Jeep, SUV et pickups propulsent les ventes de véhicules en novembre.

Faraday Future: cette mystérieuse entreprise qui veut révolutionner la voiture

30/11/2015 | Julien Abadie

Électrique, autonome, mais pas seulement: Faraday est le nouveau Tesla et veut révolutionner notre rapport à la voiture.

OPINION 10 choses à savoir jeudi
26/11/2015 | Yannick Clerouin, Julien Abadie, Gaele Fontaine
Location automobile : s'assurer sans souci
Édition de Novembre 2015 | Didier Bert
Volkswagen triche depuis 2009
20/11/2015 | AFP

À la une

Bourse américaine: un marché baissier camouflé

Mis à jour il y a 22 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE. On se doute bien que la Bourse canadienne est dans un marché baissier. Que dire des marchés américains?

Pourquoi les vedettes techno flanchent-elles ?

BLOGUE. C'est au tour des chouchous techno de revenir sur terre. Le dégonflement de cette bulle est sain.

Rona: jouons aux échecs, et passons à l'attaque

06/02/2016 | François Normand

ANALYSE. Acquisitions de fleurons: la meilleure défensive, c'est l'attaque. Or, nous manquons d'attaquants.