À l'aube de grands projets dans Sorel-Tracy

Publié le 29/05/2010 à 00:00

À l'aube de grands projets dans Sorel-Tracy

Publié le 29/05/2010 à 00:00

[Photo : Gilles Delisle]

La région de Sorel-Tracy connaît un essor sans précédent. Malgré l'incertitude économique, 2009 a été une année record grâce à la création de 36 entreprises et des investissements de 21 millions de dollars (M$). Cela a permis la création ou le maintien de 214 emplois.


Les prochaines années s'annoncent plus prometteuses, puisque d'importants investissements ont récemment été annoncés dans la région.


Par exemple, 143 M$ sont destinés à la construction du centre de détention de la Montérégie, qui comptera 300 places et remplacera la prison de Sorel d'une capacité de 90 détenus. " Les travaux devraient débuter en 2011-2012 et le nouveau centre permettra de créer 150 emplois supplémentaires ", dit Daniel Gendron, président du CLD Pierre-De Saurel.


Le remplacement des voitures du métro de Montréal pourrait aussi avoir des répercussions intéressantes dans la région. Si le consortium formé par Alstrom, de Sorel-Tracy, et Bombardier décroche l'important contrat, " cela entraînerait la création de plus de 50 emplois dans la région ", poursuit M. Gendron.


Bien entendu, le secteur de la sidérurgie et des produits métalliques joue toujours un rôle de premier plan. Qu'on pense à QIT-Fer et Titane, qui emploie plus de 1 400 personnes à Sorel-Tracy, et à Arcelor Mittal, qui compte 1 361 employés à Contrecoeur. " L'été dernier, QIT-Fer et Titane a dû interrompre sa production pendant deux mois ", rappelle Daniel Gendron. Mais elle vient d'annoncer qu'il n'y aura pas de fermeture cet été et qu'elle engagera des étudiants. "


Économie responsable


Par ailleurs, un grand nombre de projets de nature environnementale ont récemment été mis sur pied.


Ainsi, ils sont au coeur des travaux réalisés par le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) qui regroupe, outre le Cégep de Sorel-Tracy, des industries qui désirent s'inscrire dans le développement durable. La recherche porte sur la valorisation des résidus industriels. " Nous voulons créer un réseau, explique Daniel Gendron. Les résidus des entreprises du territoire seront analysés et nous pourrons ensuite déterminer les synergies possibles pour qu'ils puissent être utilisés par d'autres entreprises de la région. "

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Le sociofinancement part à la conquête des régions

04/10/2017 | Matthieu Charest

En quête de rayonnement, la plateforme de financement participatif Ulule s’apprête à traverser le Québec.

Vendeur patient et acheteur combatif

Mis à jour le 14/02/2011

Dès son arrivée dans l'entreprise familiale, Groupe Autocar Jeannois, au début des années ...

OPINION Nouvelle patronne, nouveau produit
Mis à jour le 14/02/2011
Un parcours tracé depuis le jeune âge
Mis à jour le 14/02/2011
La roue tourne chez Dumoulin Bicyclettes
Mis à jour le 14/02/2011

À la une

Les Affaires anime et diffuse le débat sur les enjeux environnementaux montréalais

Le débat pré-électoral sur les enjeux environnementaux sera diffusé en direct sur LesAffaires.com dès 19h30.

Nos déchets, ce nouvel or brun

Édition du 28 Juillet 2018 | Alain McKenna

L’économie de marché ­peut-elle sauver la planète?  ­Oui, répond d’emblée l’Alliance canadienne pour l’innovation.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...