Laval : des adresses où brasser des affaires et bien manger

Publié le 17/06/2010 à 15:14

Laval : des adresses où brasser des affaires et bien manger

Publié le 17/06/2010 à 15:14

1. Jacques-Étienne Côté, président de Digico, est un inconditionnel du restaurant de cuisine italienne Piccolo Mondo, au Marché public 440. « Tout est bon, en particulier la lasagne au veau et à la sauce à la crème. C’est la meilleure lasagne que j’aie mangée ! J’ai même emmené ma mère pour qu’elle la goûte... » Le menu comprend un bon choix de pâtes (fettucines, gnocchis, cannellonis...), mais aussi des plats de veau, de volaille, de poisson et de fruits de mer. « Il n’y a jamais de problème pour demander une variante à un plat, assure M. Côté. Comme j’aime me faire surprendre, je dis au chef : “Amuse-toi”. Et je ne suis jamais déçu. »


2. Denyse Blanchet, directrice générale du Collège Montmorency, craque pour le restaurant thaï Soya, au 3204, boulevard Saint-Martin. « Tous les mets sont exquis. » Le poulet Général Tao, le poulet à la sauce aux arachides et le carré d’agneau à la citronnelle figurent parmi les spécialités, mais la carte propose aussi des plats végétariens et d’alléchantes salades. Selon Denyse Blanchet, le service est courtois, et le niveau sonore acceptable, ce qui en fait un bon choix pour les rencontres d’affaires. De plus, l’addition est raisonnable. « C’est un critère essentiel quand on travaille dans la fonction publique ! » Le restaurant ne sert pas d’alcool, mais on peut apporter son vin.


3. Pierre Desroches, pdg de Laval Technopole, estime que tout le monde peut trouver son compte au Centropolis, tant l’offre est diversifiée. Par exemple, l’Enoteca Mozza sert des pizzas cuites au four à bois et toute la gamme des classiques italiens. Le Calvi Bistro Méditerranéen, qui se spécialise dans les poissons, les fruits de mer et la cuisine italienne, est plus formel. Il dispose de six salons privés pour les clients qui organisent des repas d’affaires. Ammos, le restaurant favori de Jean Mignault, fondateur de Technologies 20-20, offre, pour sa part, une cuisine méditerranéenne moderne. Et il en existe une dizaine d’autres, de la cuisine fusion aux arômes du monde en passant par les cuisines française, japonaise et californienne.


4. Les gens d’affaires apprécient les restaurants du Vieux-Sainte-Rose pour la qualité de leur table et le cadre enchanteur du quartier, aux abords de la rivière des Mille-Îles. C’est également une destination de choix pour une sortie de couple ou entre amis. Si vous aimez les découvertes, vous apprécierez le Passeport des chefs, un circuit gourmand offert les jeudis au coût de 99 $ par personne, vins d’accompagnement compris. Vous vous déplacerez d’un restaurant à l’autre pour chacun des quatre services du repas. Et quels restaurants ! Le Saint-Christophe, un quatre diamants CAA/AAA, et Au Jardin Boujo (les plats séduisent autant l’œil que le palais) proposent une cuisine gastronomique française. Le restaurant-auberge Les Menus-Plaisirs se spécialise dans la cuisine régionale tandis que le restaurant Amato sert une cuisine gastronomique italienne. Infos : 450-967-6627, ou www.vacancesmicheldemers.com.


5. Enfin, Marc-André Bovet, président de Simple Concept, suggère le restaurant Table 51, au Carrefour Laval, qui sert une cuisine urbaine santé très tendance. Bon service, bonne nourriture et bonne ambiance, le tout dans un environnement branché. Et il y a suffisamment d’espace entre les tables pour discuter affaires en privé.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.