Le pôle aéronautique fait décoller Mirabel

Publié le 22/10/2011 à 00:00, mis à jour le 20/10/2011 à 14:24

Le pôle aéronautique fait décoller Mirabel

Publié le 22/10/2011 à 00:00, mis à jour le 20/10/2011 à 14:24

Par Aude Marie Marcoux

Grâce à Bombardier, qui y assemblera les avions de la CSeries, et à l'arrivée du motoriste Pratt & Whitney, un véritable pôle aéronautique prend forme autour de l'aéroport de Mirabel.


«Des entreprises étrangères lorgnent de plus en plus du côté des Laurentides pour venir compléter l'offre de sous-traitance de Bell Helicopter, Bombardier et Pratt & Whitney», se réjouit Yvon Cormier, directeur général de Laurentides économique.


Une vingtaine d'entreprises de l'industrie se sont installées sur le site aéroportuaire et dans sa périphérie, où gravitent déjà quelque 4 000 employés. CAE, un autre grand donneur d'ordre de l'aérospatiale, vient d'y atterrir.


D'autres entreprises entendent tirer parti de la manne qu'engendrera la fabrication des CSeries. Parmi celles-ci, Sonaca Montréal, fabricant de pièces de structures aéronautiques de grandes dimensions, Composites Atlantique, fabricant de pièces composites de pointe, Canrep, distributeur et représentant commercial pour plusieurs compagnies spécialisées dans la fabrication d'équipements, de pièces et d'accessoires, et Mecachrome, spécialisée dans la production et l'assemblage d'ensembles et sous-ensembles d'aérostructures.


Production de la CSeries


Bombardier a commencé au printemps dernier les travaux à son établissement de production d'avions à Mirabel afin d'y assurer l'assemblage final du premier avion CSeries destiné aux essais en vol. Il s'agit d'une première étape de son programme d'agrandissement en cinq phases du complexe de Mirabel, dont la taille finira par doubler, passant à quelque 860 000 pieds carrés. Près de 2 000 employés s'y activent présentement, mais 3 500 travailleurs seront dédiés à la CSeries lors de la pointe de production, attendue en 2017.


La région a livré une chaude lutte à Plattsburgh pour réussir à attirer Pratt & Whitney à Mirabel. En mai dernier, le motoriste a inauguré officiellement son Centre aéronautique à Mirabel, qui abrite des installations de montage et d'essai. P & WC y assemblera et mettra à l'essai le moteur PurePower PW1524G destiné aux avions CSeries de Bombardier et la famille de moteurs PurePower PW800 de nouvelle génération. La soixantaine d'employés du centre passera à 300 lors de la production à plein régime.


Qui dit gros acteurs dit sous-traitants qui se grefferont sur le paysage. Bombardier, qui tient à avoir certains sous-traitants très ciblés à sa porte, a déjà réservé sur son site des terrains pour les accueillir.


À la municipalité et au CLD de Mirabel, on caresse un scénario de parc industriel à vocation aéronautique au carrefour des autoroutes 15, 50 et de la route 117, un dossier rendu devant la Commission de protection du territoire agricole du Québec.


3500 Nombre de travailleurs qui participeront à la fabrication des avions de la CSeries lors de la pointe de production, attendue en 2017.

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Bio-K Plus à la conquête de nouveaux marchés

Édition du 08 Décembre 2018 | Jean-François Venne

Série 4 de 4 - Découvrez une PME dont le chiffre d'affaires repose en grande partie sur l'exportation.En 2018, Bio-K ...

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.

VIA Rail: Siemens remplacera la flotte du corridor Québec Windsor

Mis à jour à 15:21 | La Presse Canadienne

VIA Rail a besoin de 32 nouveaux trains bidirectionnels pour maintenir sa capacité actuelle de 9100 sièges.