Deux têtes valent mieux qu'une

Publié le 21/04/2011 à 09:34, mis à jour le 19/05/2011 à 14:30

Deux têtes valent mieux qu'une

Publié le 21/04/2011 à 09:34, mis à jour le 19/05/2011 à 14:30

Philippe Liard et sa sœur Isabelle ont toujours été impliqués dans l’entreprise de leur père, Liard Industries, spécialisée dans les services de soudages, d’usinage et d’équipements de produits pour béton. «Nous étions tous les deux intéressés à reprendre le flambeau. On est passionné par l’aspect fabrication et par le développement de l’entreprise, au grand bonheur de notre père», dit le jeune homme de 30 ans. En 2008, ils deviennent actionnaires à la hauteur de 30 % chacun, et, depuis décembre 2010, ils sont propriétaires à parts égales de l’entreprise de Joliette. «Mon père a nommé ma sœur présidente. Elle est l’aînée et je n’ai pas eu de problème avec ça. L’avantage, c’est que l’on se complète bien. Les forces d’Isabelle sont la finance, la fabrication et le lean manufacturing. Les miennes sont concentrées dans les relations avec les clients et les ressources humaines», dit le vice-président Développement des affaires qui a étudié en gestion d’entreprise et en gestion du marketing. Isabelle, 33 ans, est ingénieure en génie mécanique et détient une maîtrise en génie industriel. «Notre père nous a donné une grande latitude, contrairement à beaucoup de cas de relève, où le chef sortant a du mal à déléguer ses responsabilités. La clé du succès de notre transfert, c’est que notre père nous a rapidement permis de prendre des décisions. Il nous a laissé commettre nos erreurs et vivre avec le résultat. C’est très motivant et valorisant.» Cette façon de faire les a aidés à cheminer rapidement. «On n’a pas peur de prendre des décisions aujourd’hui, même si ça ne fait pas longtemps qu’on est propriétaire. Notre père nous a appris à bien réfléchir afin de ne pas prendre de décisions basées sur des émotions.» La prochaine étape consistera à former un conseil d’administration composé de personnes externes à l’entreprise pour conseiller les deux jeunes entrepreneurs. Papa Luc en fera évidemment partie...

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Des entreprises «zombies» nuisent à la productivité du Canada

Deloitte s'inquiète du nombre de société de plus de 10 ans dont les bénéfices ne permettent pas de payer leur dette.

OPINION À la une: le nouveau Cirque au travail
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires
À la une: Avril, une stratégie qui porte fruit
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires
La ­Fondation Montréal inc. aidera les jeunes entrepreneurs de ­Longueuil
Édition du 08 Septembre 2018 | Marie-Pier Frappier

À la une

Comment éviter de prendre une décision irrationnelle

10:51 | Valérie et Sylvia Gilbert

BLOGUE - Voici un outil qui aide à prendre des décisions d'affaires, et même lors d'une élection, comme le 1er octobre.

Vidéo: Le recul de Dollarama n'inquiète pas François Rochon

GESTIONNAIRES EN ACTION. Dollarama a déçu au 2e trimestre, mais François Rochon ne s'en inquiète pas outre mesure.

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.