Encourager la R-D

Publié le 17/04/2010 à 00:00

Encourager la R-D

Publié le 17/04/2010 à 00:00

Face au défi de la main-d'oeuvre, une des solutions est d'accroître l'automatisation de façon à diminuer l'apport de la main-d'oeuvre.


" En matière de R-D, la région investit davantage dans les procédés que dans les produits. Ce qui reflète le poids de secteurs associés à un faible niveau technologique ", dit Hervé Duff, spécialiste en économie régionale, qui a travaillé longtemps pour le gouvernement fédéral. Comment favoriser davantage l'innovation ? " En associant les entreprises locales à des centres de recherche ", répond Georges Arsenault, directeur régional à Développement Économique Canada.


Un exemple : Abrafab, un fabricant de disques abrasifs de Drummondville qui entreprend un projet de R-D avec le Conseil national de recherche Canada. Le but : accroître la productivité par l'automatisation des procédés et l'obtention de brevets.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

Sur le même sujet

Améliorer la collaboration avec les chercheurs

Édition du 29 Septembre 2018 | Kévin Deniau

L'industrie des matériaux avancés se caractérise par de nombreux projets de recherche collaborative entre les ...

L'eldorado de la réalité étendue bientôt à Montréal?

11/07/2018 | Catherine Charron

Universitaires, start-up et grands joueurs de l'industrie collaboreront dans ce nouveau labo d'innovations ouvertes.

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.