Se poser les vraies questions

Publié le 03/02/2011 à 15:12, mis à jour le 16/02/2011 à 12:16

Se poser les vraies questions

Publié le 03/02/2011 à 15:12, mis à jour le 16/02/2011 à 12:16

Par lesaffaires.com

Fonds de solidarité FTQ

Pour la plupart des entrepreneurs du secteur agroalimentaire, la relève de leur entreprise demeure une perspective qu’ils cherchent toujours à repousser le plus loin possible. Pour certains cependant, la pérennité de leur entreprise se place à l’avant plan et ces derniers préparent déjà une certaine forme de migration qui maximisera les chances de réussite du transfert de leur entreprise. A ce chapitre, il est opportun de rappeler qu’avant même d’enclencher un processus de transmission d'entreprise, un propriétaire doit aborder franchement certaines questions qui vont parfois au-delà de la décision d’affaires strictement rationnelle.


VOICI QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION QUI PEUVENT PERMETTRE D’ÉVALUER LE DEGRÉ DE PRÉPARATION D’UN TRANSFERT D’ENTREPRISE.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Open banking: «la protection des données doit être la priorité»

Brandon Dewitt, de MX.com, pense qu’il est temps de réfléchir au contrôle qu’ont les épargnants sur leurs données.

À surveiller: Brookfield, CAE et New Look

Que faire avec les titres de Brookfield, CAE et New Look?

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.