Royaume-Uni: Québec gère une relation commerciale en déclin

Publié le 01/02/2013 à 21:39, mis à jour le 09/02/2013 à 13:32

Royaume-Uni: Québec gère une relation commerciale en déclin

Publié le 01/02/2013 à 21:39, mis à jour le 09/02/2013 à 13:32

Par François Normand

Le Québec a récemment noué de nouveaux liens économiques avec l'Angleterre, mais il y a plus à faire. Photo: Bloomberg

ANALYSE – Le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec qui investit à Londres. La société britannique Framestore qui investit à Montréal dans les effets spéciaux. La récente visite de la première ministre Pauline Marois au Royaume-Uni semble avoir donné un nouveau souffle à notre relation économique avec ce pays.


Or, les statistiques relatives à nos échanges commerciaux avec le Royaume-Uni devraient nous inciter à la prudence, car le gouvernement du Québec gère essentiellement une relation en déclin.


Malgré des soubresauts, les exportations du Québec vers le Royaume-Uni diminuent depuis 10 ans. En 2011 (la base annuelle la plus récente), nos expéditions à destination de ce pays ont totalisé 1 243 millions de dollars, soit le plus faible niveau depuis 2002, selon Statistique Canada.


Comme les avions sont notre premier poste d’exportation au Royaume-Uni, des ventes moins importantes certaines années peuvent affecter les statistiques. Cela dit, la tendance est là: nous exportons beaucoup moins qu’avant vers ce pays.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

10 choses à savoir mardi

30/06/2015 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Le voile sur la performance d'Uber levé, Indigo casse ses prix pour survivre, Dolly Parton, femme d'affaires accomplie.

Stratégie maritime: 9G$ d'investissements d'ici 2030

Mis à jour le 29/06/2015 | François Normand

Les gouvernements et le secteur privé injecteront 9 milliards de dollars d'ici 2030 pour déployer la stratégie maritime.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Pourquoi les Québécois sont-ils les champions de la faillite?

C'est au Québec que l'on compte le plus de faillites et de propositions aux créanciers. Pourquoi?

«Investir plus, si ça marche» n’est pas une bonne stratégie marketing

01/07/2015 | Stéphanie Kennan

BLOGUE. Il y a des phrases que j’ai entendues trop souvent dans ma vie.

Exagère-t-on l'impact de la crise grecque?

01/07/2015 | Jean Gagnon

Les pires scénarios qui surviendraient à la suite d’une sortie de la Grèce de la zone euro sont évoqués. À juste raison?