Le pays sans salaire minimum vit un grand changement

Publié le 04/08/2017 à 11:39

Le pays sans salaire minimum vit un grand changement

Publié le 04/08/2017 à 11:39

Les syndicats suisses se battent depuis de nombreuses années pour un salaire minimum. Notre photo, lors d'une campagne en 2014. Gettyimages

Un salaire minimum à 15$ est-il une condition inexorable à un meilleur niveau de vie au Québec? Il sera intéressant de suivre ce qui se passe en Suisse, où il n’existe pas de rétribution minimale et pourtant, le pays se classe parmi les plus attrayants du monde grâce à ses performances économiques et à la qualité de vie. Cela dit, le pays helvète est en voie de connaître un changement majeur à ce chapitre: pour la première fois de l’histoire, un canton introduira un salaire minimum.


Un salaire minimum horaire va en effet entrer prochainement en vigueur dans un canton suisse, une première au pays, après une décision du Tribunal fédéral, rejetant en dernière instance les recours contre cette mesure.


La mesure va entrer en vigueur dans le canton de Neuchâtel, où elle était combattue par les patrons et des organisations économiques.


Le Tribunal fédéral (TF), la plus haute instance juridique de la Suisse, a rejeté les recours contre cette mesure, selon la décision publiée vendredi.


Cette entrée en vigueur est l'aboutissement d'un vote cantonal organisé en 2011, à la suite d'une pétition demandant l'introduction du salaire minimum.


Après cette consultation populaire, approuvée par la population du canton, les autorités cantonales ont voté la mise en oeuvre de cette mesure, qui a ensuite fait l'objet de recours devant le TF.


Pour le TF, le salaire minimum est conforme avec le principe constitutionnel de la liberté économique et avec le droit fédéral.


Le salaire minimum, a ajouté le TF, vise à lutter contre le phénomène des «working poor», ceux qui travaillent pour un très bas salaire. 


Le salaire minimum revendiqué par les Neuchâtelois est de 20 francs suisses(25,96$CA).


Des exceptions sont cependant prévues, selon l'agence suisse ATS, notamment dans le secteur de l'agriculture et de la viticulture.


Avec 20 CHF de l'heure, et une semaine de travail de 41 heures, le revenu annuel correspondant est de 41759 francs suisses (plus de 54000$CA), soit 3480 francs suisses par mois, un montant avec lequel il est très difficile de vivre en Suisse sans aides sociales.


Un surcoût pour l'économie, selon les patrons


Les patrons du canton avaient estimé lors des travaux du parlement cantonal que le surcoût pour l'économie engendré par cette mesure est de 9 millions de francs suisses(11,7M$CA).


Le canton de Neuchâtel est le premier des 26 cantons formant la Suisse à introduire un salaire minimum dans le pays.


Des initiatives similaires sont en cours dans les cantons du Jura et du Tessin, mais la procédure n'est pas encore terminée.


D'autres cantons comme les cantons de Genève, de Vaud et du Valais ont en revanche refusé des projets similaires.


En 2014, l'Union syndicale suisse avait tenté de mettre en place un salaire horaire minimum de 22 francs suisses au niveau fédéral en Suisse, c'est-à-dire concernant l'ensemble des 26 cantons.


Les électeurs suisses l'avaient massivement refusé, à 76,3%, lors d'une votation.


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

21/02/2019 | Daniel Germain

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

21/02/2019 | Stéphane Rolland

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

21/02/2019 | Stéphane Rolland

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.