Les prochains maîtres du monde

Publié le 16/11/2012 à 11:44, mis à jour le 18/10/2013 à 10:05

Les prochains maîtres du monde

Publié le 16/11/2012 à 11:44, mis à jour le 18/10/2013 à 10:05

Par François Normand

ANALYSE – Les pays émergents pâtissent de la récession dans la zone euro et du marasme économique aux États-Unis, car ils dépendent encore trop de leurs exportations dans les pays développés. Mais dans les prochaines années, les marchés émergents seront beaucoup moins dépendants et deviendront même le moteur de l’économie mondiale.


Voilà l’une des conclusions des Perspectives économiques mondiales et le rôle des marchés émergents présentés par la Banque HSBC Canada, jeudi soir à Montréal, devant un auditoire d’investisseurs et de gens d’affaires.


En 2000, les pays émergents représentaient 19% de l’économie mondiale. En 2016, ce sera environ 42%. «Il s’agit là d’un changement majeur dans une courte période de temps», souligne Leo Abruzzese, directeur des prévisions mondiales pour l’Economist Intelligence Unit (EIU), une division du groupe The Economist.


Ce n’est pas tout. Dans quatre ans, les ventes au détail dans les économies émergentes auront même dépassé celles dans les 10 pays les plus industrialisés de la planète (incluant le Canada, les États-Unis, la France et l’Australie) à plus de 10 000 milliards de dollars américains.


À elle seule, la Chine sera – elle l’est déjà – une formidable source de demande pour toute sorte de biens et de services. Au chapitre de l’urbanisation, les prévisions donnent tout simplement le vertige.


De 2010 à 2030, pas moins de 297 millions de Chinois délaisseront la campagne pour s’installer en ville, ce qui représente à peu près la population des États-Unis… «Sur 20 ans, c’est comme si la Chine construisait chaque mois l’équivalent d’une ville comme Dallas » fait remarquer David Watt, économiste en chef à HSBC Canada.


La demande en matières premières, en biens et en services pour intégrer tous ces habitants dans les villes chinoises sera immense.


Sur le même sujet

Après le Mondial, quel sort attend l'économie du Brésil?

27/06/2014

La Coupe du monde ajoutera 15 milliards au PIB du Brésil, mais l'économie risque une sévère gueule de bois.

Rio de Janeiro: Services «bancaires» au soleil

14/06/2014 | Matthieu Charest

Le Brésil est au 11e rang des partenaires commerciaux du Québec, selon le ministère des Relations ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier AĂ©ronautique supprime 1 800 emplois

23/07/2014 | Martin Jolicoeur

Le couperet tombe de nouveau chez Bombardier qui supprime 1 800 postes et annonce le départ du président, Guy Hachey.

Facebook poursuit sa croissance

23/07/2014 | AFP

Le réseau social a doublé son bénéfice tout en affichant une croissance de ses revenus publicitaires.

Relance économique: le ministre Oliver préfère réduire déficit

23/07/2014

Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, rejette une recommandation d'un rapport publié par ...