Rotobec: une diversification qui porte fruit

Publié le 12/08/2011 à 12:10

Rotobec: une diversification qui porte fruit

Publié le 12/08/2011 à 12:10

Par Aude Marie Marcoux

Crédit: Rotobec

Les difficultés éprouvées par le secteur forestier en Amérique du Nord ont poussé Rotobec à diversifier la vocation de ses équipements. Pari réussi pour la PME, pour qui le marché américain est synonyme de croissance et d’optimisme.


Écoutez notre podcast maintenant ou téléchargez-le sur iTunes.


Rotobec conçoit, fabrique et commercialise des équipements de manutention robustes, notamment destinés aux secteurs forestier, ferroviaire, de la ferraille et du recyclage du bois.


Cette PME de Sainte-Justine réalise au moins la moitié de ses ventes aux États-Unis, de même que près de 20 % de celles-ci dans une vingtaine de pays, notamment au Brésil, au Chili, en Indonésie, au Mexique, en Nouvelle-Zélande et en Russie.


Initialement, les équipements conçus par l’entreprise fondée en 1975 étaient principalement destinés au secteur forestier. Mais les difficultés qui ont affecté le secteur ont poussé la PME à diversifier les usages de ses accessoires et donc à miser sur le développement de nouveaux segments de marchés, surtout aux États-Unis.


Cette stratégie de diversification a sans contredit porté fruit, alors que les ventes de Rotobec sur le marché américain ont augmenté de plus de 25 % au cours de la dernière année.


Si depuis ses débuts, les produits de Rotobec sont conçus et fabriqués au Québec, l’entreprise a investi en 2010 près de 1,5 million de dollars dans sa filiale Rotobec USA, afin d’y établir une capacité de fabrication.


Ainsi, ces assises solides poussent le président de Rotobec, Robert Bouchard, a adopté un certain optimisme quant aux possibles conséquences des difficultés économiques que traversent les États-Unis sur les activités de son entreprise.


Au fil des ans, Rotobec a réalisé diverses phases d’expansion qui l’ont mené à implanter des filiales dans l’Ouest canadien, aux États-Unis et plus récemment, en 2009, au Brésil, un marché fort prometteur pour la PME.


Robert Bouchard, président de Rotobec, nous parle de la stratégie de son entreprise à l’international.


Écoutez notre podcast maintenant ou téléchargez-le sur iTunes.


 


 


 

Sur le même sujet

L’APF et le commerce international : des opportunités pour les Canadiens

15/07/2014 | Gilles LeVasseur

BLOGUE. Du 4 au 8 juillet dernier, la 40e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) a eu lieu ...

Commerce international: le déclin du multilatéralisme pourrait nuire au Canada

Édition du 07 Juin 2014 | François Normand

La multiplication des accords bilatéraux de libre-échange ouvre peut-être des marchés aux entreprises canadiennes. ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: Wall Street hésite, Rona de retour au prix de l'offre de Lowe's

Il y a 47 minutes

Le détaillant dépasse le prix offert par le géant américain Lowe's en 2012; la Nationale touche un sommet.

Dettes: les jeunes perdent le sommeil

La moitié des jeunes Canadiens perdent le sommeil en raison de leur dette.

Banque Nationale: bénéfice record et supérieur aux prévisions

La sixième banque du pays affiche une bonne performance dans ses marchés clés, entrevoit une embellie au Québec.