Le Canada pourrait échapper aux barrières tarifaires américaines sur l'acier et l'aluminium

Publié le 07/03/2018 à 15:47

Le Canada pourrait échapper aux barrières tarifaires américaines sur l'acier et l'aluminium

Publié le 07/03/2018 à 15:47

Par La Presse Canadienne

Des lingots d'aluminium. (Photo: 123rf.com)

La Maison-Blanche n'a toujours pas écarté la possibilité que le Canada et le Mexique soient épargnés par les tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium que le président Donald Trump voudrait imposer.


La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a soutenu que les deux voisins immédiats des États-Unis pourraient bénéficier d'une «dérogation» pour des raisons de sécurité nationale. D'autres alliés pourraient aussi demander une telle exemption, et leurs demandes seront traitées au cas par cas, a-t-elle précisé.


D'intenses discussions ont eu lieu au sein même de l'administration Trump sur l'enjeu d'accorder ou non des exemptions: certains ont plaidé que le Canada et le Mexique devraient être exclus au moins jusqu'à la fin des négociations sur l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). 


Entre-temps, une ultime tentative du Canada se poursuivait pour faire en sorte que le pays soit épargné par les tarifs frontaliers, qui pourraient être annoncés dès jeudi.


De nombreux représentants du gouvernement canadien, à New York, à Washington et au Texas, ont fait pression auprès de leurs homologues américains. Certains d'entre eux ont pris parti en faveur du Canada.


La ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, s'est entretenue avec le leader de la Chambre des représentants des États-Unis, Paul Ryan, alors que l'ambassadeur du Canada, David MacNaughton, devait rencontrer, mercredi soir, le conseiller en matière de sécurité nationale des États-Unis, H.R. McMaster. 


Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, a discuté de la question avec son homologue du Pentagone, James Mattis; le représentant du Canada aux Nations unies, Marc-André Blanchard, a parlé à sa collègue américaine, Nikki Haley; le ministre des Ressources naturelles, Jim Carr, s'est adressé au secrétaire de l'Énergie, Rick Perry, lors d'une conférence au Texas.


Les États-Unis ont envoyé quelques signaux laissant croire que le Canada et le Mexique pourraient ne pas subir d'impact immédiat en lien avec ces tarifs. Ces derniers pourraient toutefois être imposés aux deux pays en cas d'échec des négociations sur l'ALÉNA.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Trump imposera des tarifs sur 200 milliards $ de biens chinois

Les tarifs s'élèveront à 10% à leur entrée en vigueur lundi, puis grimperont à 25% en 2019.

Trump et Obama se disputent la paternité du boom économique

10/09/2018 | AFP

Donald Trump ne cesse de louer son bilan économique, ce qui a fait réagir Barack Obama.

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour à 09:44 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.