É-U: quand Bernanke refusait de céder à la « panique » face à la crise en 2007

Publié le 18/01/2013 à 13:44

É-U: quand Bernanke refusait de céder à la « panique » face à la crise en 2007

Publié le 18/01/2013 à 13:44

Par AFP

Le président de la Fed, Ben Bernanke [Photo : Bloomberg]

« Nous voyons une certaine dose de panique ». A l'été 2007, le président de la Fed, Ben Bernanke, relève les premiers signes de la crise aux États-Unis, mais refuse d'agir en urgence pour conjurer toute idée d'un « plan de sauvetage », selon des transcriptions officielles publiées vendredi.


Le 16 août 2007, les dirigeants de la Fed tiennent une conférence téléphonique impromptue pour évoquer la crise des « subprime », les crédits immobiliers à risque, d'après les transcriptions des débats du Comité de politique monétaire de la Banque centrale (FMOC) pour l'année 2007.


« Les marchés financiers connaissent des tensions encore plus fortes (...) Nous voyons une certaine dose de panique », déclare Ben Bernanke, qui tenait déjà à l'époque les rênes de la Fed.


Confronté à ces « subprime » qui finiront pas faire tomber les États unis en récession, le patron de la Fed ne veut toutefois pas agir en urgence et assouplir sa politique monétaire.


« Je ne voudrais pas dire qu'une baisse des taux de la Fed est exclue mais mon sentiment personnel est que nous devrions résister à une baisse des taux jusqu'à ce qu'il soit établi (...) que ce soit nécessaire », martèle-t-il.


Sur le même sujet

L'ex-président de la Fed, Ben Bernanke, va conseiller le fonds Pimco

29/04/2015 | AFP

L'ancien président de la Fed, Ben Bernanke, devient conseiller pour le gestionnaire obligataire Pimco.

Économie: Ben Bernanke est optimiste. Voici pourquoi

12/01/2015 | Martin Jolicoeur

New York. Notre journaliste Martin Jolicoeur assiste au discours de l'ex-président de la Fed, au congrès du NRF.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Pas plus riches même avec l'essence moins chère

BLOGUE. Ce qu’on gagne d’un côté avec la baisse des prix de l’essence, on risque de le perdre de l’autre.

Et si l'État islamique était là pour durer?

ANALYSE. L'État islamique pourrait bien être en voie de s'implanter durablement au Moyen-Orient et de changer la donne.

Louer un VR pour ses vacances, c'est combien?

Mis à jour à 08:21 | Audrey Neveu

Louer un véhicule récréatif, plus cher que de séjourner à l'hôtel? Cela dépend du confort recherché.