Standard and Poor's baisse d'un cran la note de l'Afrique du Sud

Publié le 12/10/2012 à 15:16

Standard and Poor's baisse d'un cran la note de l'Afrique du Sud

Publié le 12/10/2012 à 15:16

Par AFP

L'agence de notation financière Standard and Poor's a dégradé vendredi d'un cran la note de l'Afrique du Sud en raison des grèves du secteur minier et plus généralement des tensions sociales peu propices à des efforts de rigueur budgétaire.


Emboîtant le pas à l'agence Moody's qui a dégradé la note de l'Afrique du Sud le 27 septembre, Standard and Poor's a abaissé sa note de BBB+ à BBB.


"De notre point de vue, les grèves dans le secteur minier en Afrique du Sud vont probablement alimenter le débat politique à l'approche des élections de 2014 et cela pourrait augmenter les incertitudes dans ce domaine autour de la future politique de l'ANC" au pouvoir, a expliqué l'agence dans un communiqué.


Standard & Poor's prévoit aussi que "les tensions sociales existantes en Afrique du Sud augmentent la pression du gouvernement sur les dépenses" budgétaires, dans un contexte peu porteur de croissance qui ne devrait pas dépasser les 2,5% en 2012.

Sur le même sujet

L'Afrique du Sud à l'honneur à la Grande Dégusation de Montréal 2014

Édition du 08 Novembre 2014 | Martin Jolicoeur

La Grande Dégustation de Montréal, qui en est à sa quatrième édition, lèvera ...

Difficile percée canadienne des vins sud-africains

Édition du 08 Novembre 2014 | Martin Jolicoeur

Les soupirs d’Eben Sadie, 41 ans, jeune producteur de vin de la région du Swartzland, en Afrique de Sud, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bilan Ă©conomique mondial: pas si mal finalement

Mis à jour il y a 35 minutes | Jean Gagnon

Le commerce extérieur, dopé par la reprise américaine, s’avère de plus en plus un facteur positif pour le Canada.

Sabia dénonce l'obsession pour les rendements à court terme

L'obsession des rendements à court terme contribue à la volatilité de l'économie mondiale, dénonce Michael Sabia.

Ralenties par leur conjoint et non leurs enfants

12:34 | DĂ©borah Cherenfant

Ralenties par leur conjoint et non leurs enfants Soupir. Une nouvelle Ă©tude dans le Harvard Business Review ...