Le tourisme au service du vin sud-africain

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Le tourisme au service du vin sud-africain

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Par Martin Jolicoeur


Une activité profitable


Matthew Cooke, directeur du marketing de M.A.N. Wines, un vignoble situé non loin de Stellenbosch, est du même avis. Également directeur de l’exportation de Three Pines Trading, une agence responsable de la distribution, principalement en Asie, des vins Man, Stark-Condé et Joostenberg, M. Cooke croit que le tourisme pourrait effectivement devenir un bon moyen d’accroître la notoriété des vins sud-africains à l’étranger.


« Souvent, les infrastructures d’accueil sont déjà construites. Des vignobles tiennent déjà des auberges et des restaurants comme le nôtre attenants à leurs cultures, explique M. Cooke. Nous pourrions en quelque sorte profiter de notre bonne réputation d’accueil pour amener les visiteurs à découvrir nos différents vins. »


Perché à près de 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, le Postcard Café, le restaurant exploité par le vignoble montagneux de M.A.N., est un bon exemple de ce que le tourisme vinicole pourrait apporter aux producteurs. En plus de faire connaître leurs produits à des initiés venus d’ailleurs, les viticulteurs auraient toutes les chances d’accroître leurs ventes.


Le Postcard Café, par exemple, est responsable à lui seul de 30 % des revenus totaux et de 35 % des bénéfices du producteur. L’affluence est telle que les bouteilles de sauvignon blanc et de chenin blanc doivent être mises de côté simplement pour répondre aux besoins des restaurants et des clients de passage.


Le vigneron y trouve son compte. Une bouteille vendue en magasin rapporte au producteur une marge bénéficiaire de 7 %, nous dit-on, par rapport à un profit d’environ 50 % lorsqu’elle est vendue au même prix directement au vignoble.


Route des vins à faire connaître


Évidemment, le nerf de la guerre reste le marketing et la mise en marché internationale d’un tel produit touristique. Et les coûts pour rejoindre chacun des marchés visés sont élevés, reconnaît Mme Thompson, de l'association des producteurs de vin d'Afrique du Sud.


Il n’empêche, maintient Nicola Tipping, que si la stratégie est déployée de la bonne façon, en prenant soin d’investir d’abord les marchés les plus importants, le jeu en vaudrait probablement le coût.


« Je suis allée en Argentine, au Chili, en Hongrie, dans la vallée de Napa [Californie], en Toscane, en France et dans d’autres endroits dans le monde. Et je peux vous assurer que nous avons ici, en Afrique du Sud, probablement une des meilleures routes des vins de la planète », affirme avec conviction la représentante de Mullineux.


« Les deux seuls éléments qui jouent contre nous, poursuit-elle, sont notre éloignement de plusieurs marchés et le fait que nous ne sommes pas encore suffisamment connus. Mais trouvons le moyen de les faire venir, et je vous l’assure : ils aimeront ! »


Notre journaliste s’est rendu en Afrique du Sud à l’invitation de la WOSA, l’association des producteurs de vin d’Afrique du Sud.


L'Afrique du Sud à l'honneur à la Grande Dégusation de Montréal 2014


Difficile percée canadienne des vins sud-africains


Mal-aimée chez elle, l'industrie sud-africaine attire des investisseurs étrangers


L'Afrique du Sud veut se tailler une place aux côtés de la Loire


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le Royaume du Lesotho, terre d'essai du 5G

07/09/2018 | AFP

Il propose un débit maximal de 700 mégabits par seconde qui permet de télécharger un film en une poignée de secondes.

Le Maroc, porte d'entrée du marché africain

Édition du 30 Juin 2018 | François Normand

Le Québec voit de plus en plus le Maroc dans sa soupe. C'est pourquoi le gouvernement Couillard ouvrira un bureau de ...

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.