Retraite: les Québécois planifient plus qu'avant, mais...

Publié le 27/09/2012 à 09:00, mis à jour le 27/09/2012 à 12:37

Retraite: les Québécois planifient plus qu'avant, mais...

Publié le 27/09/2012 à 09:00, mis à jour le 27/09/2012 à 12:37

Par Yannick Clérouin

Les Québécois doivent mieux préparer leur retraite pour éviter de devoir diminuer leur rythme de vie. Photo: DR

Les Québécois ont réalisé des progrès en ce qui a trait à la planification financière de leur retraite, mais ils sont encore nombreux à commencer sur le tard à mettre de l’argent de côté pour leurs vieux jours.


Selon un sondage réalisé par Question Retraite, 63 % des travailleurs de 35 à 64 ans affirment qu’ils planifient plus qu’avant et 53 % d’entre eux épargnent davantage qu’il y a dix ans. Et s'ils pouvaient revenir en arrière, 56 % penseraient davantage à planifier leur avenir financier et de moins vivre au jour le jour.


La vie à crédit


Le taux d’endettement des Canadiens se trouve à un sommet historique. Selon une analyse publiée fin août par TransUnion, le Canadien moyen avait une dette excluant l'hypothèque de 26 221 $ au deuxième trimestre.


Pas étonnant que l’utilisation du crédit demeure importante chez les travailleurs québécois de 25 à 64 ans.


Selon le sondage, 38% des travailleurs ont des soldes impayés sur leur carte de crédit et 42 % sur leur marge de crédit.


Conséquence: pour plus d’une personne sur deux (58%), l’épargne vient au second rang des priorités financières, soit après avoir comblé leurs désirs de consommation. Et seulement 15 % des répondants se sont fixés des objectifs précis et chiffrés d'épargne-retraite.


Malgré certains progrès, «le manque d’intérêt pour l’épargne demeure une question préoccupante pour Question Retraite. S’ils ne posent pas dès maintenant les gestes essentiels à une planification adéquate de leur retraite, bon nombre de travailleurs québécois pourraient compromettre leur sécurité financière», dit Jocelyne Houle-LeSarge, présidente de Question Retraite.


Le sondage a été réalisé par SOM auprès de 1805 répondants âgés de 25 à 64 ans en provenance de toutes les régions du Québec entre le 27 avril et le 27 mai. La marge d'erreur maximale est de 2,7%.


Lisez:


Retraite: les cartes de crédit, l’ennemi à abattre


Retraite: les baby-boomers prêts à travailler plus longtemps


Le régime de retraite, la clé pour recruter


Plusieurs Canadiens ne décident pas du moment de leur départ à la retraite

Sur le même sujet

Le concepteur de jeux Ubisoft a amené ses jeunes employés à penser à la retraite

Édition du 29 Novembre 2014 | Anne Gaignaire

Ubisoft a mis en place un REER collectif au début des années 2000 pour ses jeunes employés, mais ces derniers n'en ...

Conserver un régime à prestations déterminées, le choix de Desjardins

Édition du 29 Novembre 2014 | Anne Gaignaire

Le Mouvement Desjardins a conservé son régime à prestations déterminées ...

OPINION Quel type de régime choisir?
Édition du 29 Novembre 2014 | Anne Gaignaire
Les entreprises allergiques à la prise de risque
Édition du 29 Novembre 2014 | Anne Gaignaire
Des exemples de solutions pour maîtriser les coûts
Édition du 29 Novembre 2014 | Anne Gaignaire
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Quand une transaction d'initié devient-elle significative? Trois exemples concrets

BLOGUE. Voici les caractéristiques des transactions d'initiés qui attirent mon attention.

Un outil en ligne pour calculer le coût réel des frais de garde

Mis à jour à 13:40 | Daniel Germain

Québec met en ligne un simulateur qui permet de calculer l'impact de la modulation des frais de garde pour les familles.

Qui sont les chômeurs d'aujourd'hui?

BLOGUE. Voici un portrait inédit des chômeurs d'aujourd'hui au Québec. Attendez-vous à quelques surprises...