REER: les Canadiens cotisent à la dernière minute

Publié le 25/02/2013 à 08:57, mis à jour le 25/02/2013 à 10:50

REER: les Canadiens cotisent à la dernière minute

Publié le 25/02/2013 à 08:57, mis à jour le 25/02/2013 à 10:50

Par lesaffaires.com

Photo:Bloomberg

À quelques jours de la date butoir, de nombreux contribuables canadiens se rueront vers leur banque afin de cotiser à leur régime enregistré d’épargne-retraite à la dernière minute, selon un sondage effectué par la Banque CIBC.


Au moment du coup de sonde (18 février), 32 % des particuliers souhaitant investir dans leur REER pour leur déclaration fiscale 2012 affirment qu’ils doivent encore effectuer des cotisations. L’an dernier, ils étaient 25 %. Ils sont 13 % à ne pas encore avoir effectué leur contribution.


Rappelons que les sommes placées dans un REER avant le premier mars peuvent être inscrites à la déclaration de revenus fédérale et provinciale 2012.


Les Canadiens de 25 ans à 44 ans sont plus nombreux à être à la dernière minute. Ils seraient 44 % contre 32 % pour la population en général.


PLUS :


Entre contribuer à mon REER et rembourser mes dettes, mon coeur balance


Plus que quelques jours pour contribuer au REER


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Retraite: ça commence par l'épargne!

Édition du 18 Octobre 2014 | Stéphane Rolland

Le manque de préparation des ménages québécois pour la retraite, nos experts le constatent tous les jours dans leur ...

Que faire du REER au décès?

La question du legs du REER au moment du décès soulève encore beaucoup d’interrogations. Voici les réponses.

OPINION Les dimensions de votre rendement
Édition du 11 Octobre 2014 | Hélène Gagné
Conversion des REER en FERR : le dilemme
07/10/2014 | Morningstar
Le régime de retraite, l'atout de Jardin de ville
Édition du 04 Octobre 2014 | Catherine Girard
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Trop d'argent dort dans les comptes des Canadiens

Il y a 19 minutes | Stéphane Rolland

Les investisseurs canadiens conservent deux fois plus de liquidités que les objectifs qu’ils se sont donnés.

L'industrie de la mort au Québec en pleine mutation

Édition du 01 Novembre 2014 | Valérie Lessard

Les salons s'adaptent aux changements de rites, comme en témoigne le «fast-food funéraire».

É-U: la croissance économique plus forte que prévu, à 3,5%

10:10 | AFP

L'expansion plus soutenue qu'attendu reflète les bonnes performances des exportations, entre autres.