REER: encore moins de Canadiens y cotiseront

Publié le 13/02/2017 à 09:15

REER: encore moins de Canadiens y cotiseront

Publié le 13/02/2017 à 09:15

Par La Presse Canadienne

Photo: Shutterstock

Moins d'un Canadien sur cinq a cotisé ou prévoit cotiser à un Régime enregistré d'épargne-retraite (REER) avant la prochaine date limite de cotisation pour l'année 2016, le 1er mars.


Le sondage de la firme Angus Reid précise que le taux de cotisation prévu de 17% est plus faible que celui de 18% indiqué dans le sondage de l'an dernier.


Selon l'étude réalisée les 27 et 28 janvier derniers, la faible croissance économique constatée au Canada pendant plusieurs années s'est traduite par la stagnation des revenus. Cela rend plus difficile la cotisation à un REER.


En revanche, le sondage commandé par la firme H&R Block démontre que 65% des répondants ont indiqué comprendre la différence entre un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) et un REER, comparativement à 50 pour cent l'an dernier.


Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 1521 adultes canadiens sélectionnés au hasard. La marge d'erreur était de plus ou moins 2,5 pour cent, 19 fois sur 20.

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Pour qui, pourquoi, l'assurance vie permanente

Édition du 08 Avril 2017 | Daniel Germain

L'assurance vie permanente, est-ce pour vous ? Même les conseillers ne s'entendent pas sur la question. Voici comment ...

50 000$ par année: combien faut-il dans le REER?

17/08/2017 | Daniel Germain

Cet investisseur immobilier et sa conjointe peuvent envisager une retraite sans soucis dès l'âge de 60 ans.

À la une

Une histoire de confiance sur trois générations

Édition du 21 Octobre 2017 | Matthieu Charest

Avant d'être une histoire à succès, les hôtels Germain, c'est avant tout une histoire de famille. Coprésidée par ...

Montréal possède tous les atouts pour attirer Amazon, croit Hubert Bolduc

Montréal International est convaincue du potentiel de la métropole pour attirer le HQ2 d'Amazon.

Fait-on «la bonne affaire» pour l’entrepreneuriat au Québec?

C'est LA question à laquelle ont réfléchi les participants de la Grande consultation sur l’entrepreneuriat.