Quel est le meilleur moment pour déduire vos cotisations REER?

Publié le 02/06/2017 à 09:22

Quel est le meilleur moment pour déduire vos cotisations REER?

Publié le 02/06/2017 à 09:22

Par Institut québécois de planification financière

Saviez-vous que vous n’êtes pas obligé de déduire vos cotisations REER l’année où vous cotisez? En effet, lorsque vous cotisez à votre REER ou à celui de votre conjoint, vous pouvez demander la déduction soit dans l’année en cours, soit dans l’année précédente (si vous cotisez dans les 60 premiers jours de l’année), mais aussi dans une année future.


Un exemple


Vous avez reçu votre avis de cotisation du gouvernement fédéral et il vous indique que pour l’année 2017, vous pouvez contribuer un maximum de 52 000 $ à votre REER. En janvier 2018, vous recevez une entrée d’argent inattendue (héritage, cadeau, etc.) qui vous permet de contribuer la totalité de ces droits à votre REER. Comme nous sommes dans les 60 premiers jours de 2018, la déduction REER pourra être répartie dans vos déclarations de revenus de 2017 (l’année précédente), de 2018 (l’année en cours) ou encore d’une année à venir : 2019, 2020, 2021... Il n’y a pas de limitation au report de la déduction REER.


Cette flexibilité permet de planifier la déduction REER et de maximiser votre économie d’impôt. Par contre, elle peut aussi jouer en votre défaveur. Il est donc important de bien planifier, en considérant votre situation financière annuelle.


Les éléments à considérer


Tout d’abord, il est important de déterminer la meilleure façon d’utiliser cette entrée d’argent inattendue. Rembourser vos dettes, cotiser à un régime enregistré d’épargne-études (REEE), maximiser votre CELI ou votre REER... Ce sont toutes des options valables, mais le but du présent article n’est pas d’enseigner comment établir vos priorités. Votre décision variera selon vos objectifs personnels et votre situation financière. Un planificateur financier (Pl. Fin.) devrait vous accompagner dans votre analyse.


Si, après avoir analysé votre situation, vous avez déterminé que vous utiliserez la somme reçue pour cotiser à votre REER ou à celui de votre conjoint, vous pourrez alors évaluer l’avantage de répartir ou non la déduction REER sur plusieurs années. Pour planifier la répartition de la déduction REER sur plusieurs années, considérez entre autres :


• votre taux effectif marginal d’imposition (TEMI) au moment de la déduction et du retrait du REER


• le rendement net estimé


Le TEMI, c’est votre taux marginal d’imposition, mais en considérant l’impact qu’un revenu additionnel peut avoir sur les mesures socio-fiscales qui s’appliquent à votre situation. Par exemple : les prestations pour enfants, les frais de garde pour enfants, certains crédits d’impôt (TPS, solidarité) et la pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV).


Ainsi, pour un jeune professionnel avec des enfants dont les revenus imposables sont en croissance et qui investit à long terme, il pourrait être avantageux d’étaler sa déduction afin de réduire ses revenus assujettis un taux d’imposition plus élevé, mais aussi afin d’éviter de perdre certaines prestations pour enfants.


L’analyse peut sembler complexe, mais plusieurs outils peuvent vous être utiles. Mentionnons, entre autres, les Normes d’hypothèses de projection de l’IQPF, pour les hypothèses de rendement selon votre profil d’investisseur, ou encore les courbes de Claude Laferrière qui vous guideront dans l’estimation du TEMI.


Un planificateur financier sera en mesure de vous accompagner dans cette analyse.


Natalie Hotte, D. Fisc., Pl. Fin.


 


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Tatouage: effacer les erreurs du passé, c'est combien?

09:27 | Nafi Alibert

Un Canadien sur 10 finit par regretter le chat, la libellule ou le motif maori qu’il s’est fait un jour fait tatouer.

À l'an prochain, chalet!

Édition de Novembre 2017 | Dany Provost

Avant de quitter votre chalet ou votre résidence secondaire d'été pour quelques mois, voici ce qu'il faut savoir.

À la une

Ventes agressives: Bell n'en a trouvé aucune preuve

«Un tel comportement serait tout à fait contraire aux valeurs de Bell», se défend l’opérateur canadien.

La France veut devenir une «startup nation»

Voici l'ambitieux plan de match de Paris pour stimuler la création d'entreprises et d'emplois en France.

Bourse: la nouvelle prévision audacieuse du stratège de BMO

15:38 |

BLOGUE. Son pronostic a de quoi attirer l'attention.