Parfois, il y a d'autres priorités que la retraite


Édition du 14 Octobre 2017

À 40 ans, à la limite acceptable de l'endettement, peut-on de manière réaliste envisager la retraite à 60 ans ? Voilà le problème auquel nous renvoie le cas de Stéphane, célibataire, père de deux enfants de six et huit ans dont il partage ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Immobilier : moins de problèmes financiers chez les propriétaires

05/02/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Moins de préavis d'exercice ont été émis en janvier 2018 que l'année dernière à la même période.

Pas si extrêmes, les prix immobiliers au Canada

11/01/2018 | Yannick Clérouin

L'analyse de la Financière Banque Nationale à propos de l'endettement pourrait aider Stephen Poloz à mieux dormir...

À la une

Retraite: le fédéral plus généreux envers lers immigrants récents?

Mis à jour il y a 32 minutes | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Les immigrants reçoivent un Supplément de revenu supérieur aux Canadiens de longue date.

Copiez votre routine matinale sur celle du patron de Twitter

22/02/2018 | Charles Desgroseilliers

VIDÉO. Quatre simples petites étapes pour bien commencer la journée.

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

22/02/2018 | François Normand

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.