Le FERR et le SRG ne font pas souvent bon ménage

Publié le 22/09/2017 à 08:00

Le FERR et le SRG ne font pas souvent bon ménage

Publié le 22/09/2017 à 08:00

Par Institut québécois de planification financière

Le Supplément de revenu garanti (SRG) est une pension supplémentaire pour les personnes qui reçoivent la pension de la Sécurité de vieillesse (PSV) et qui ont de faibles revenus. Comme il s’agit d’un programme destiné à ceux qui ont de faibles revenus, dès que l’on reçoit un revenu dépassant un certain seuil, le SRG est diminué et il peut disparaître complètement si on atteint le revenu maximal. Cela signifie que retirer des sommes de son fonds enregistré de revenus de retraite (FERR) pourra réduire ou éliminer le SRG. Comment planifier pour maximiser les revenus à la retraite?


Les chiffres


Le SRG comprend une prestation de base, mais aussi un complément additionnel pour les personnes dont le revenu est le plus faible. En 2017, le montant mensuel de base du SRG pour une personne célibataire s’élève à 736,83 $ et le complément, à 135,03 $. Le montant de base est récupéré au rythme de 0,50 $ pour chaque dollar gagné, excluant la PSV et les premiers 3 500 $ de revenu d’emploi, tandis que le complément du SRG est récupéré au rythme de 0,25 $ par dollar gagné pour tous revenus excédent 2 000 $. Le SRG disparaît lorsque les revenus annuels dépassent 17 688 $, tandis que le complément disparaît dès que l’on gagne 6 481 $.


Sans aucun autre revenu, une personne célibataire de 65 ans qui reçoit la rente maximale du Régime de pensions du Canada (RPC) ou du Régime de rentes du Québec (RRQ) devrait recevoir une prestation du SRG de 2 157 $ par année à partir de 65 ans, puisque ces rentes viennent diminuer la prestation du SRG.


Le SRG souffrira encore plus si des retraits sont effectués d’un régime de retraite. Ainsi, toute personne qui possède un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) doit le convertir en FERR au plus tard à l’âge de 71 ans, puis cette personne devra en retirer un montant minimum chaque année. Les retraits du FERR sont considérés comme des revenus et vont faire disparaître le SRG. Ces retraits n’ont pas besoin d’être très élevés pour éliminer le SRG. Par exemple, avec un FERR de 41 000 $ et un rendement projeté de 4 %, le paiement minimum (5,28 % du FERR) à 71 ans fera perdre le SRG en totalité.


Des solutions


Pour éviter que le FERR n’affecte le SRG à 71 ans, on pourrait retirer le restant du FERR d’un coup et, dans la mesure du possible, investir la somme retirée dans un CELI. De cette façon, on évitera les retraits obligatoires les années suivantes et on recevra le SRG après l’âge de 71 ans, jusqu’au décès. Avec des droits CELI de 52 000 $ en 2017 et qui augmentent avec les années, le CELI devient un régime de plus en plus important pour la planification de la retraite puisque les rendements sont à l’abri de l’impôt et les retraits n’affectent pas le SRG.


Si le CELI est déjà maximisé, le retrait du FERR est tout de même suggéré pour avoir un montant de SRG plus élevé, et ce, même si la somme retirée génère un rendement. Par exemple, si on retire 40 000 $ de FERR et que cette somme investie rapporte un intérêt annuel imposable de 4 %, on recevra tout de même un SRG d’environ 8 201 $. Dans les deux solutions, la valeur actualisée du SRG est à son maximum.


Il existe aussi une façon d’éviter de perdre le SRG l’année du retrait du FERR. Puisque le montant du SRG est basé sur les revenus de l’année précédente, il est possible de demander que le SRG soit basé sur l’estimation des revenus de l’année en cours. Dans ce cas, il faut savoir que le retrait doit provenir d’un FERR et non d’un REER, et il est aussi fortement suggéré de retirer du FERR en un seul versement. En effet, en le retirant en plus de deux versements, on peut toujours bénéficier de la méthode de l’estimation des revenus, mais cela pourrait causer quelques complications avec Service Canada.


La demande du SRG basée sur une estimation des revenus se fait sur le formulaire ISP3041, qui est seulement disponible par requête au bureau de Service Canada. Attention de ne pas surestimer les revenus! On vérifiera vos déclarations de revenus et un trop-perçu devra être remboursé, si les revenus ont été sous-estimés. De plus, cette méthode de calculer le revenu n’est pas sans risque, puisque le gouvernement avait songé abolir cette mesure en 2011. Qu’à cela ne tienne, la recommandation de retirer du FERR demeure, même si le SRG est perdu pour une année.


David Truong, CIWM, Pl. Fin., M. Fisc.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Le cadeau empoisonné du patron

BLOGUE. Des avantages offerts par l’employeur sont parfois accompagnés d’une note fiscale salée. Faut-il les refuser?

Fini les excuses: voici trois façons de rédiger son testament

08/12/2017 | Carmela Guerriero

BLOGUE INVITÉ. Il y a toujours des excuses pour ne pas faire son testament, mais pas pour 58% des Québécois...

À la une

Feedback: un ami qui vous veut du bien

BLOGUE INVITÉ. Est-il temps de dire adieu aux évaluations annuelles? Plusieurs entreprises l'ont fait.

Le moyen le plus facile de profiter du bitcoin

BLOGUE. Je vais vous parler de produits dérivés sans évoquer la Bourse, la spéculation, la bulle…

Investir dans le bitcoin rapporte le plus... les lundis

11/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Voilà le genre de lecture qui pourrait vous faire aimer le début de la semaine. Ou le détester encore plus...