La retraite devient un enjeu risqué au moment où les baby boomers y arrivent

Publié le 02/07/2012 à 07:40, mis à jour le 09/07/2012 à 11:54

La retraite devient un enjeu risqué au moment où les baby boomers y arrivent

Publié le 02/07/2012 à 07:40, mis à jour le 09/07/2012 à 11:54

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

La première cohorte des baby-boomers qui arrivent à la retraite sont confrontés à un défi de taille: il n'y a pas de pire moment pour décaisser ses économies.


Plus de 60 pour cent des Canadiens ne possèdent pas de fonds de pension d'entreprise. Avec des taux d'intérêt faméliques, les gains sur les obligations gouvernementales ne seront même pas suffisants pour absorber l'inflation.


Dans la situation actuelle, il faudra un million de dollars d'investissements pour atteindre les mêmes résultats qu'il y a cinq ans avec 500 000 $, estiment les experts.


Les Canadiens ont depuis un certain temps le sentiment qu'ils naviguent vers une mer agitée. Des sondages indépendants avaient déjà révélé leurs inquiétudes par rapport à leur retraite. Plusieurs travailleurs songeaient à retarder le moment de leur départ, anticipant qu'ils auraient à réduire considérablement leur niveau de vie et une majorité craignait même de manquer d'argent.


Pour Susan Eng, du groupe Canada's Association for the Fifty-Plus (CARP), qui représente les personnes de 50 ans et plus, les baby-boomers n'ont tout simplement pas économisé suffisamment et plusieurs d'entre eux ont vu leur bas de laine fondre lors de la crise de 2008-2009.


Le paysage économique post-récession est demeuré très risqué, avec un marché instable et des projections peu optimistes. Difficile d'espérer se renflouer dans ce contexte. "Lorsque les choses vont mal, nous avons plusieurs appels", ajoute Susan Eng, en indiquant qu'elle avait plusieurs exemples à cet effet.


Parmi ces exemples, on retrouve le cas d'aînés ayant des attentes démesurées par rapport à leur nouveau style de vie, après avoir fait confiance à des conseillers financiers incompétents. D'autres croulent sous les dettes en raison de dépenses reliées aux coûts très élevés des soins chroniques ou des résidences pour personnes âgées.


"Au moins 25 pour cent des gens de la classe moyenne avec des revenus se situant entre 50 000 $ et 80 000 $ connaîtront une chute importante de leur niveau de vie à leur retraite" déclare Susan Eng.


C'est pourquoi les spécialistes affirment qu'il n'est jamais trop tôt pour commencer à économiser en vue des années qui suivent le départ du travail. Mais il n'est pas trop tard pour les Canadiens qui ont encore cinq ou dix ans de travail devant eux pour se bâtir un fonds de retraite en respectant quelques étapes importantes.


Aussi simpliste que cela puisse paraître, il faut d'abord s'asseoir avec un conseiller et élaborer un plan détaillé de ses besoins et de ses ressources financières. Plusieurs personnes, sinon la majorité des gens, n'effectuent même pas ce premier geste élémentaire avant qu'il ne soit trop tard.


Ce travail ne requiert pas des connaissances compliquées en mathématiques, mais permettra de calculer votre coût de vie annuel, pour une période déterminée, en tenant compte de vos actifs et d'un taux de rendement réaliste; des imprévus comme des frais médicaux, un taux d'inflation élevé ou une chute du marché boursier. Cela vous indiquera le mode de vie que vous pouvez vous offrir plutôt que la vie dont vous rêvez.


Le président de la firme de conseillers financiers KCM Wealth Management, Adrian Mastracci, conseille aux gens désireux de se départir de leur résidence familiale de le faire maintenant alors que les prix de l'immobilier sont encore élevés. Cela leur donnera plus de temps pour réaliser des profits sur leurs investissements.


La question est de savoir où investir en cette période économique difficile. Adrian Mastracci favorise une stratégie conservatrice pour ceux qui approchent de la retraite en précisant que leur portefeuille devrait inclure un éventail d'actions de premier ordre et quelques titres un peu plus risqués.

Sur le même sujet

Les baby-boomers ne veulent pas quitter leur domicile arrivés à la retraite

Mis à jour le 24/10/2013

Malgré les problèmes de santé potentiels, les baby-boomers quasi retraités ...

Génération Y et marketing : les boomers sont-ils dans le champ?

Mis à jour le 17/06/2013

BLOGUE. J’ai lu deux bons articles récents à propos du « fossé » qui ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chacune des étapes du processus. Un bon coup peut ...

Une correction du secteur de l'habitation ferait mal à l'économie, selon la BMO

Une correction soudaine et prononcée du secteur de l'habitation pourrait avoir un impact dévastateur sur ...

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick Clérouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, à l'image des FNB? Réponse à notre lecteur