Combien épargner pour la retraite?

Publié le 24/02/2016 à 10:00, mis à jour le 27/02/2016 à 07:56

Combien épargner pour la retraite?

Publié le 24/02/2016 à 10:00, mis à jour le 27/02/2016 à 07:56

Par Institut québécois de planification financière

Dès qu’on se penche sur la planification de sa retraite, la question du montant d’épargne nécessaire se pose. A-t-on besoin de 100 000 $? De 500 000 $? D’un million? Nous vous présentons un outil simple qui pourra vous servir de point de départ dans cet exercice. 


De très nombreuses situations


Évidemment, beaucoup de facteurs ont un impact sur le montant d’épargne-retraite nécessaire : votre réalité, votre sexe, votre statut familial, l’âge où vous désirez prendre votre retraite, votre niveau de revenu imposable, la présence ou non d’un régime de retraite à prestations déterminées, etc. Le tableau ci-dessous se veut donc, d’abord et avant tout, une piste de réflexion. Il vous indique le capital nécessaire accumulé dans un véhicule enregistré nécessaire pour générer des retraits annuels de 10 000 $, pour une certaine durée de décaissement.


Lorsqu’on parle de véhicule enregistré, il peut s’agir d’un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), d’un compte de retraite immobilisé (CRI), d’un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), d’un fonds de revenu viager (FRV) ou d’un compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Pour tous ces véhicules sauf le CELI, le retrait annuel de 10 000 $ est imposable. À l’inverse, lorsque l’argent est accumulé dans un CELI, ces retraits ne sont pas imposables.


Le tableau ne s’applique pas aux actifs accumulés dans les véhicules non-enregistrés, en raison de l’imposition annuelle des revenus de placement.


Les calculs ont été effectués en utilisant les hypothèses des Normes d’hypothèses de projections de l’IQPF pour l’année 2015. Il s’agit d’hypothèses établies par des experts que l’on peut utiliser pour préparer des projections financières à long terme. Ainsi, selon nos Normes d’hypothèses de projection, il est raisonnable de faire des projections financières à long terme avec un niveau d’inflation annuel de 2 % et un rendement net de 4 %, ce qui correspond, toujours selon ces Normes, au rendement à long terme d’un portefeuille équilibré comportant des frais annuels de 1 %. 


La durée de décaissement qui apparaît au tableau est basée sur les hypothèses d’espérance de vie de nos Normes d’hypothèses de projection pour l’année 2015. Elle représente le nombre d’années au-delà duquel le particulier n’a que 25 % de probabilité de survivre. Ainsi, si on prend l’exemple d’un homme âgé de 60 ans, comme il n’a que 25 % de chance de vivre plus vieux que 91 ans, il est raisonnable de prévoir une durée de décaissement de 31 ans. 



Comment interpréter le tableau


En consultant ce tableau, on peut conclure qu’un homme âgé de 60 ans qui désire tirer un revenu annuel non indexé de 30 000 $ de son REER aura besoin de 3 fois le montant indiqué dans le tableau : 527 655 $. De la même manière, une femme âgée de 70 ans qui désire retirer de son CELI 5 000 $ annuellement et indexé à l’inflation aura besoin d’avoir accumulé 98 068 $ dans son CELI.


On peut aussi déduire que, dans des conditions semblables, une femme aura besoin d’épargner de 6 % à 11 % de plus qu’un homme pour financer sa retraite, en raison de son espérance de vie plus élevée.


Enfin, si vous voulez conserver votre pouvoir d’achat grâce à des revenus indexés selon l’inflation, il vous faudra épargner de 23 % à 35 % de plus. Toutefois, prévoir l’augmentation des dépenses à la retraite est essentiel, puisque la valeur réelle de 10 000 $ correspond à ce qu’il permet d’acheter. En fait, selon nos hypothèses, dans 25 ans, ce fameux 10 000 $ ne permettra d’acheter que ce qui aujourd’hui nous coûte environ 6 100 $.


En conclusion


Les sommes à épargner peuvent sembler colossales. Elles pourraient vous forcer à réfléchir, notamment sur le réalisme de vos projets de retraite, surtout si ces projets sont relativement jeunes. L’objectif ici n’est pas de vous décourager, mais bien de vous outiller et de quantifier l’effort d’épargne-retraite nécessaire.


N’oubliez pas que les régimes publics fourniront une partie de vos revenus de retraite.


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

La rente à vie ou le magot?

18/01/2019 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. C'est le choix qu'ont beaucoup de personnes à la terminaison de un emploi. Comment choisir?

De l'individualisme des finances personnelles

18/01/2019 | Daniel Germain

Dans la gestion de ses finances, la meilleure solution générale n'est souvent pas idéale pour un individu.

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

11:36 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.