Hausse des taux d'intérêt : comment s'en servir ou s'en prémunir

Publié le 13/01/2017 à 15:31

Hausse des taux d'intérêt : comment s'en servir ou s'en prémunir

Publié le 13/01/2017 à 15:31

Des spécialistes en placement nous font part de leurs perspectives et des meilleures stratégies offensive et défensive à adopter afin d'en profiter ou s’en prémunir. Aujourd'hui, c'est au tour de Christine Décarie, vice-présidente principale et gestionnaire de portefeuille, Groupe Investors.


Tendance 1 (T1) : Hausse des taux d'intérêt


Cette année devrait être la bonne. « Il y a longtemps qu'on s'attend à une hausse des taux d'intérêt, mais ça devrait finalement se produire », indique Christine Décarie, qui ne prévoit toutefois pas une forte augmentation. Mais, puisque les taux sont historiquement très faibles, « ça ne prend pas une hausse significative pour influencer les rendements dans les portefeuilles à revenu fixe », ajoute-t-elle.


Si les investisseurs ont souvent le réflexe de regarder dans le rétroviseur, « c'est dangereux de se fier sur les rendements historiques pour juger du futur ».



  • Stratégie offensive (SO) : Les institutions financières sont dans sa mire. « Une hausse des taux permettra aux banques de générer de meilleures marges sur leurs portefeuilles de prêts ». Les sociétés d'assurance, qui ont grandement été affectées par les faibles taux, auront pour leur part « de meilleurs rendements sur leurs portefeuilles de placement », fait-elle valoir.



  • Stratégie défensive (SD) : Il importe d'avoir de courtes échéances dans son portefeuille à revenu fixe.


Tendance 2 (T2) : Augmentation des dépenses en infrastructures


S'il y a encore des nuages d'incertitude entourant l'élection de Donald Trump et ses diverses promesses, il est assez clair que les États-Unis augmenteront les investissements en infrastructures, dit Christine Décarie. « Le secteur industriel profitera d'un vent de dos pendant plusieurs années, tant aux États-Unis qu'au Canada », estime-t-elle, rappelant que le nouveau président prévoit aussi accroître les dépenses militaires. Ces mesures devraient donner encore plus de souffle à l'économie américaine et mettre plus d'argent dans les poches des consommateurs qui augmenteront leurs dépenses.



  • SO : Les titres des firmes d'ingénierie, mais aussi des sociétés ferroviaires qui devraient enregistrer une hausse du volume de marchandises, profiteront de cette conjoncture, souligne-t-elle. De même que les entreprises du secteur aérospatial dont les activités comptent un volet militaire.

  • SD : Il y a toujours un laps de temps qui s'écoule entre les promesses et leur réalisation. « Si on achète des actions de compagnies dans ces secteurs d'activité qui paient de bons dividendes, il faut se montrer patient », prévient-elle.


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

Où se trouvent les plus grands employeurs du Québec?

Édition du 19 Mai 2018 | Julien Abadie

LES 500 | Nous avons créé cette carte interactive des sièges des plus grandes entreprises québécoises.

Le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Le classement des plus importantes entreprises québécoises en 2018.

Les 500 en quelques chiffres

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Nous avons trituré les données pour dresser le portrait des 500 plus grandes entreprises du Québec. Voici leur visage.