REEE: les parents s'inquiètent du coût des études de leurs enfants

Publié le 25/11/2012 à 14:13, mis à jour le 08/10/2013 à 07:35

REEE: les parents s'inquiètent du coût des études de leurs enfants

Publié le 25/11/2012 à 14:13, mis à jour le 08/10/2013 à 07:35

Près de 40 % des parents canadiens ne sont pas convaincus que leurs enfants pourront se payer des études postsecondaires, selon un récent sondage de BMO Groupe financier.


La majorité des parents, soit 83 %, prévoient de payer les études postsecondaires de leur enfant, tandis que 44 % des répondants disent que leur enfant en paiera au moins une partie. Près du quart des répondants, soit 22 %, n'ont discuté avec personne de l'éducation postsecondaire de leur enfant, ni de la façon de la financer.


S'ils sont 83 % à vouloir payer les études de leurs enfants, 35% des parents canadiens ne connaissent pas les principaux avantages du régime enregistré d'épargne-études (REEE), y compris le programme de cotisation de contrepartie du gouvernement fédéral.


Le sondage a été effectué en ligne par Pollara du 17 au 24 août 2012, auprès d'un échantillon de 801 parents canadiens ayant des enfants de moins de 18 ans. La marge d'erreur est de plus ou moins 3,5 %.


 

Sur le même sujet

Le diplôme correspond rarement à l'emploi

Édition du 23 Août 2014 | Les Affaires

Tous les diplômés ne trouvent pas un emploi dans leur champ d'études à la sortie de l'université, selon un sondage ...

En affaires, on ment plus souvent aux femmes

14/08/2014 | Déborah Cherenfant

BLOGUE. Les femmes seraient perçues comme plus faciles à tromper. C'est pourquoi on leur mentirait plus.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Disparition des marques Jacob et Magnan : que le meilleur gagne

23/10/2014 | Stéphanie Kennan

Après une saga de quelques mois, Jacob disparaîtra définitivement du paysage commercial québécois.

Le Club Med signe avec le Cirque du Soleil

23/10/2014 | Martin Jolicoeur

Le Cirque du Soleil renforce ses liens avec le groupe Club Med, qui lance des séjours pour adeptes des arts du cirque.

Le pétrole met le huard à risque

23/10/2014 | lesaffaires.com

À son plus bas niveau depuis cinq ans, le huard pourrait descendre encore si les cours du pétrole ne remontent pas.