REEE: les parents s'inquiètent du coût des études de leurs enfants

Publié le 25/11/2012 à 14:13, mis à jour le 08/10/2013 à 07:35

REEE: les parents s'inquiètent du coût des études de leurs enfants

Publié le 25/11/2012 à 14:13, mis à jour le 08/10/2013 à 07:35

Près de 40 % des parents canadiens ne sont pas convaincus que leurs enfants pourront se payer des études postsecondaires, selon un récent sondage de BMO Groupe financier.


La majorité des parents, soit 83 %, prévoient de payer les études postsecondaires de leur enfant, tandis que 44 % des répondants disent que leur enfant en paiera au moins une partie. Près du quart des répondants, soit 22 %, n'ont discuté avec personne de l'éducation postsecondaire de leur enfant, ni de la façon de la financer.


S'ils sont 83 % à vouloir payer les études de leurs enfants, 35% des parents canadiens ne connaissent pas les principaux avantages du régime enregistré d'épargne-études (REEE), y compris le programme de cotisation de contrepartie du gouvernement fédéral.


Le sondage a été effectué en ligne par Pollara du 17 au 24 août 2012, auprès d'un échantillon de 801 parents canadiens ayant des enfants de moins de 18 ans. La marge d'erreur est de plus ou moins 3,5 %.


 

Sur le même sujet

Suzanne Fortier, PH.D. est nommée principale et vice-chancelière à l'Université McGill.

06/09/2013

Scientifique éminente, professeure et chef de file universitaire, Suzanne Fortier est diplômée de ...

Les étudiants québécois pensent qu'ils auront moins de dettes

Mis à jour le 13/08/2013

Les étudiants québécois pensent qu’ils auront moins de dettes que leurs confrères ...

OPINION Les dettes d'études empêchent de commencer à épargner
Mis à jour le 08/10/2013
Plus scolarisées, moins avancées.
Mis à jour le 04/07/2013
Financement des études: 60% des parents ignorent comment ils feront
Mis à jour le 08/10/2013
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Comment j'ai épargné près de 1 000$ en planifiant un voyage d'affaires avec Flightfox

BLOGUE. Grâce à une start-up montréalaise, on peut optimiser un itinéraire de voyage de manière à économiser beaucoup.

Québecor presse Ottawa avant d'investir dans une expansion pancanadienne

L'expansion pancanadienne dans le sans-fil se fera si l'entreprise peut minimiser ses risques financiers, dit le PDG.

Bombardier: la vente d'une division n'est pas exclue

Bombardier n’exclut pas la possibilité de vendre, en tout ou en partie, une ou plusieurs de ses nouvelles entités.