Les 5 erreurs des nouveaux investisseurs

Publié le 30/09/2015 à 09:00

Les 5 erreurs des nouveaux investisseurs

Publié le 30/09/2015 à 09:00

Investir seul à la Bourse, pourquoi pas! Mais les Warren Buffett du dimanche feraient mieux d’éviter ces 5 erreurs courantes.


1. Se penser plus fort que le marché


La première erreur de l’investisseur débutant consiste à mal structurer sa position d’investissement, croit Alain Elkaim, professeur de finance et coordonnateur de la salle des marchés à HEC Montréal. « L’ennemi numéro un de l’investisseur, c’est lui-même. Quand on investit à la Bourse, on est exposé à une situation de stress. La perspective de gains potentiels génère des émotions qui ne nous rendront pas nécessairement service. »


En matière d’investissement, il en va de l’ego comme des émotions : prière de laisser au vestiaire ! « Ça prend beaucoup d’humilité pour investir en Bourse, ajoute Francis Lapointe, président-fondateur de CFP Conseil. Si on veut faire ses preuves seul, on risque de se tromper. Même les plus grands investisseurs s’entourent de mentors. »


2. Mal gérer les risques


Tout investissement comporte une part de risques. Pour bien le gérer, il n’existe pas de recette miracle, mis à part la connaissance de soi, celle du marché et beaucoup de discipline, selon les spécialistes.


« Il faut commencer par élaborer un plan d’attaque et définir les pertes qu’on est prêt à subir, estime Alain Elkaim. L’idée est d’obtenir un potentiel de gain de 2 à 3 fois supérieur au potentiel de perte. »


Évitez de suivre les modes ou de vous fier à ce que les médias disent de tel ou tel titre, renchérit M. Lapointe. « Il faut savoir prendre du recul. Ne cherchez pas uniquement les "tuyaux" selon lesquels un titre est promis à un fort rendement. »


3. Vouloir s’enrichir à court terme


L’investissement, ça ne s’improvise pas. Selon Francis Lapointe, « vite et bien, ça ne va pas ensemble. Il faut prendre le temps nécessaire pour s’éduquer ».


L’approche du marché devrait viser à protéger le capital plutôt que l’enrichissement à court terme, poursuit Alain Elkaim. « Entrer dans un marché avec l’idée que les fortunes se bâtissent rapidement, c’est faire fausse route. La Bourse est un jeu dont le but est d’y rester le plus longtemps possible. »


4. Négliger les principes de base et omettre de s’éduquer


« On n’achète pas une auto avant d’avoir appris à conduire, dit Francis Lapointe. C’est pareil à la Bourse, même si ça a l’air facile. » Selon lui, il faut un minimum d’argent et de temps – parfois quelques années – pour développer son coffre à outils.


Lisez abondamment avant de placer votre premier dollar, conseillent les deux spécialistes, notamment les ouvrages de Warren Buffett ou ceux de son mentor, Benjamin Graham.


Une fois les connaissances de base acquises – savoir distinguer l’analyse fondamentale de l’analyse technique, par exemple –, informez-vous sur l’entreprise qui attire votre attention.


Selon M. Elkaim, «il faut regarder le modèle d’affaires, les résultats financiers, le rapport annuel, etc. Explorez aussi le marché : l’activité est-elle stable, en hausse, en décroissance ?»


5. Trop diversifier ses investissements


C’est bien connu, on ne met pas tous ses œufs dans le même panier. Mais à l’inverse, éparpiller ses miettes à droite et à gauche n’est pas une stratégie plus profitable, remarque M. Lapointe.


« Par manque d’expérience, par ignorance ou parce qu’ils veulent réduire le risque, plusieurs investisseurs débutants investissent par petits lots dans plusieurs sociétés. Erreur, car vous multipliez les frais de transaction, et surtout, il sera lourd de suivre l’activité d’une cinquantaine de titres. » Pour un investissement de 100 000 $, l’idéal consiste à retenir de 5 à 10 titres, conclut-il.


 

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Pour s’enrichir, il y a aussi le facteur chance

14/11/2018 | Daniel Germain

On dit des gros rendements boursiers qu’ils sont l’apanage des audacieux. Il y a aussi un peu de chance…

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...

À la une

10 choses à savoir jeudi

Il y a 18 minutes | Alain McKenna

Le bouton d'alarme caché de Trudeau, Facebook vous aidera à trouver une job, un nouvel Oreo a saveur de «déforestation».

«On a eu Bombardier, on a eu Rona, là c'est Sico»

06:45 |

Sico fermera son usine de Beauport et son centre de distribution de Montréal.