Elle a gagné à vie, mais donne la sienne

Offert par Les affaires plus


Édition de Novembre 2017

Elle a gagné à vie, mais donne la sienne

Offert par Les affaires plus


Édition de Novembre 2017

Par Claudine Hébert

Rachel Lapierre [Photo: Martin Flammand]

Rachel Lapierre aurait pu empocher 675000 dollars grâce à son billet gagnant de «1000 dollars par semaine à vie». L'ex-infirmière a préféré le cachet hebdomadaire pour fonder et gérer à temps plein Le Book Humanitaire.



Au moment de gagner, en janvier 2008, vous étiez âgée de 46 ans. Qu'est-ce qui a motivé votre choix entre les deux formules proposées par Loto-Québec?


Je suis tellement généreuse que le montant forfaitaire aurait fondu comme neige au soleil. Tout cet argent aurait été donné à des gens dans le besoin. Mon institution financière m'a fortement recommandé d'opter pour la rente à vie, non imposable, et de m'en servir comme un salaire. Cette formule m'a permis de quitter mon emploi et de continuer d'aider les autres sans avoir à m'inquiéter pour mes vieux jours.


Vous êtes-vous gâtée depuis que vous avez gagné?


Je voyage beaucoup plus qu'avant, particulièrement en Inde, où je suis allée au moins trois fois cette année. Depuis plus de 25 ans, j'effectue annuellement des voyages humanitaires. Je suis allée au Bénin, au Pérou, au Chili, au Honduras, au Mexique, au Sénégal, en Haïti. Ces voyages s'ajoutent à ceux que je fais pour mes compétitions de triathlon. J'ai lu un jour - j'ai oublié le nom de l'auteur de cette réflexion - que l'on peut tout perdre dans la vie, que ce soit sa maison, ses économies, ses amis. Les souvenirs de voyage, eux, demeurent toutefois des expériences de vie impérissables. Je partage cet avis.


Combien coûtent ces voyages?


Je leur consacre plus de 10 000 dollars, peut-être même plus de 15 000 dollars par année. Remarquez, ce n'est pas tant l'hébergement ni les repas qui coûtent cher. Lors de mes voyages humanitaires, je m'alimente peu et je dors régulièrement sur un matelas de sol. C'est le billet d'avion qui représente plus des deux tiers sinon les trois quarts des frais de déplacement.


Réussissez-vous à épargner?


Compte tenu de ma propension à tout vouloir donner aux autres, j'ai besoin d'un peu de discipline. Je parviens à épargner à l'aide de prélèvements automatiques mensuels. Des sommes que j'aime mieux investir dans une maison ou l'achat de terrain. Je suis très peu attirée par les fonds communs ou les titres boursiers.


Quel a été votre meilleur placement?


Il s'agit, en fait, d'un bien que je n'ai jamais vendu. Lors de la négociation de mon divorce, il y a 15 ans, j'ai pu conserver un terrain commercial de 350 000 pi2 situé sur la Rive-Sud de Montréal. J'aurais pu le vendre à plusieurs reprises, mais je l'ai conservé pour mes quatre enfants et une éventuelle retraite. Depuis le parachèvement de l'autoroute 30, ce terrain a pris au moins sept fois sa valeur.


Auriez-vous un conseil à partager?


Apprenons à mieux compter. Je n'ai jamais excellé en matière de gestion financière. Ce ne sont pas des notions que l'on m'a enseignées quand j'étais jeune. Je suis actuellement des cours de comptabilité pour me rattraper. Je côtoie tous les jours des gens qui vivent dans la misère. Ce sont de plus en plus des retraités sans revenus suffisants pour vivre correctement. Qu'est-ce qu'on attend pour mieux préparer la population ? Des cours de gestion financière devraient figurer dans les programmes scolaires dès le primaire. Ce serait un des plus beaux dons que l'on pourrait faire à la société.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

L'argent qui tue l'amour

07/12/2018 | Daniel Germain

Mais pas de la façon qu’on le croit. Voyons voir.

Un portefeuille d'actions, un héritage parfois compliqué

05/12/2018 | Daniel Germain

Que faire de ces placements qui perdent des plumes durant le processus de succession? Piste de réponse.

À la une

Uber Canada: une entreprise en croissance

16:11 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Rob Khazzam est un bon exemple que l'emploi de rêve peut nous être offert quand on s'y attend le moins.

Décarbonisation de l'économie: des occasions réelles de 704 G$

Le marché pour décarboniser l'économie mondiale s'élève à 34 000 G$CA, mais cela ne tient pas compte de la concurrence.

Immobilier: Ivanhoé Cambridge et Claridge reconduisent leur partenariat

Nouvelle enveloppe de 100M$ pour des participations dans des projets immobiliers de Montréal et Québec.