Finances personnelles : les Québécois en perdent leurs mots

Publié le 09/11/2012 à 07:24

Finances personnelles : les Québécois en perdent leurs mots

Publié le 09/11/2012 à 07:24

Par lesaffaires.com

Les Québécois ont une moins bonne connaissance de la terminologie de base de la finance personnelle que les Canadiens, selon un rapport de la Banque de Montréal (BMO) sur la littératie financière.


Dans les grandes lignes, les termes les plus connus et les moins connus sont les mêmes pour les deux solitudes, mais les Québécois sont toujours moins nombreux à connaître la terminologie.


Le régime enregistré d'épargne-retraite (REER) est le terme le plus connu. Les répondants au sondage effectué par Pollara sont 79 % à le connaître contre 74 % au Québec.


Certains écarts semblent plus importants. Les Québécois sont seulement 46 % à savoir ce qu’est l’intérêt composé, une connaissance mathématique essentielle à la gestion de son portefeuille. Décrit brièvement, l’intérêt composé est le rendement que l’on obtient sur des intérêts déjà versés. Les Canadiens sont 61 % à connaître ce terme.


Parmi les termes moins connus, on trouve les fonds négociés en bourse (FNB). Seulement 24 % des Canadiens et 22 % des Québécois connaissent ce produit financier qui gagne en popularité.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

L'achat de vêtements usagés, c'est parfois une question de survie

26/02/2015 | Anne B-Godbout

BLOGUE. Les vêtements usagés pour les enfants sont un réconfort pour le budget familial. Voici quelques mines d'or.

Vice caché: faut-il poursuivre les anciens propriétaires?

25/02/2015 | Fanny Bourel

Que faire lorsqu'on découvre un vice à la maison qui n'avait pas été révélé lors de la vente?

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Buffett révèle comment transiger son titre

28/02/2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Warren Buffett révèle des points de repère clés pour acheter et vendre les actions de Berkshire Hathaway

REER: 4 étapes pour les retardataires

Mis à jour à 10:11 | Dominique Lamy

Impossible de procrastiner davantage: vous n’êtes qu’à quelques heures de la date butoir.

Les banques courtisent les communautés culturelles

Mis à jour à 12:23 | Fanny Bourel

Les banques offrent une panoplie de services et produits pour attirer les personnes issues des communautés culturelles.