Finances personnelles : les Québécois en perdent leurs mots

Publié le 09/11/2012 à 07:24

Finances personnelles : les Québécois en perdent leurs mots

Publié le 09/11/2012 à 07:24

Par lesaffaires.com

Les Québécois ont une moins bonne connaissance de la terminologie de base de la finance personnelle que les Canadiens, selon un rapport de la Banque de Montréal (BMO) sur la littératie financière.


Dans les grandes lignes, les termes les plus connus et les moins connus sont les mêmes pour les deux solitudes, mais les Québécois sont toujours moins nombreux à connaître la terminologie.


Le régime enregistré d'épargne-retraite (REER) est le terme le plus connu. Les répondants au sondage effectué par Pollara sont 79 % à le connaître contre 74 % au Québec.


Certains écarts semblent plus importants. Les Québécois sont seulement 46 % à savoir ce qu’est l’intérêt composé, une connaissance mathématique essentielle à la gestion de son portefeuille. Décrit brièvement, l’intérêt composé est le rendement que l’on obtient sur des intérêts déjà versés. Les Canadiens sont 61 % à connaître ce terme.


Parmi les termes moins connus, on trouve les fonds négociés en bourse (FNB). Seulement 24 % des Canadiens et 22 % des Québécois connaissent ce produit financier qui gagne en popularité.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

La fée des dents plus chiche au Québec

21/08/2014 | lesaffaires.com

Ce n’est pas avec leurs dents de lait que les petits Québécois vont pouvoir se constituer une mise ...

Le mariage de la cigale et de la fourmi

Le mariage de la cigale et de la fourmi Au Québec, le mariage et l’union civile entraînent la ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Une hausse des taux plus rapide est possible, dit la Fed

11:28 | AFP

Quand relever les taux? Voilà la principale préoccupation de Janet Yellen, patronne de la banque centrale américaine.

Bain Capital achète 50% de Tom's shoes: le loup dans la bergerie?

Le plus célèbre fonds d'investissement privé américain achète 50% de la plus célèbre entreprise sociale.

À surveiller: Banque Royale, Sears et Kraft

Que faire avec les titres de Banque Royale, Sears Canada et Kraft? Voici quelques recommandations d’analystes ...