Envisagez le prĂȘt REER pour "raper"

Publié le 14/02/2009 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 07:40

Envisagez le prĂȘt REER pour "raper"

Publié le 14/02/2009 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 07:40

Par Yannick Clérouin

Puisqu'il est impossible de prévoir quand vos placements retrouveront leur valeur initiale, vous pourriez attendre longtemps avant d'acheter votre première propriété. Cela dit, si vous vendez vos placements aujourd'hui, vous pourriez rater une importante reprise boursière.

Voilà le dilemme auquel sont confrontés ceux qui veulent profiter de la mesure anoncée dans le dernier budget fédéral, qui a fait passer de 20 000 $ à 25 000 $ le montant maximal qu'on peut emprunter de son REER dans le cadre du régime d'accession à la propriété (RAP) pour acheter ou construire une première maison.


Il y a une autre façon de profiter de cette source de financement. Si vous avez des droits de cotisation inutilisés, vous pouvez demander à votre institution financière de vous prêter 25 000 $ afin de cotiser à votre REER.


En plus de vous permettre de constituer votre mise de fonds, cette stratégie vous donnera droit à un remboursement d'impôt d'environ 10 000 $ (à un taux d'imposition combiné de 40 %). Avec cette somme, vous pourrez rembourser une partie de votre prêt REER.


Cette stratégie est intéressante dans le contexte actuel, car les taux d'intérêt sont assez bas. Pour un prêt REER d'une durée de trois ans, vous pouvez obtenir un taux d'intérêt variable de 4,5 %. Pour un prêt de même durée, les institutions financières exigent un taux fixe d'au moins 6,5 %. (Le taux variable me semble donc plus avantageux présentement.)


Je vous recommande d'envisager cette stratégie seulement si vous n'avez pas de dettes de consommation importantes et si votre emploi est stable, car vous aurez de lourdes obligations à respecter au cours des prochaines années. En effet, en plus de rembourser votre prêt REER, vous devrez remettre dans votre REER, sur une période de 15 ans, la somme que vous avez retirée.


Le remboursement doit débuter la deuxième année suivant l'année où vous avez effectué le retrait.


Remettez l'argent dans votre FERR avant le 2 mars


Les médias ont peu parlé de la reconduction des mesures annoncées dans l'énoncé économique du gouvernement fédéral du 28 novembre dernier, en particulier la réduction de 25 % du montant minimal à retirer d'un FERR. La date limite pour y déposer le 25 % devrait être 30 jours après l'adoption de la loi. Cette date est-elle maintenant fixée ? Est-ce que le gouvernement du Québec suit cette proposition d'Ottawa ?


- E. Théoret


Le gouvernement fédéral a en effet réduit de 25 % le montant minimal de retrait des fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) pour l'année d'imposition 2008.


Tout détenteur d'un FERR, peu importe son âge, peut donc ne retirer que 75 % du montant qu'il doit habituellement puiser dans son FERR chaque année. Si le retrait minimum de votre FERR en 2008 était de 10 000 $, il s'établit maintenant à 7 500 $.


Si vous avez déjà retiré le minimum de votre FERR, vous avez jusqu'au 2 mars pour réinvestir l'excédent (soit 2 500 $ dans l'exemple donné précédemment). Il ne vous reste donc plus que quelques jours pour remettre l'argent dans votre FERR avant d'être imposé sur ce montant.


Par ailleurs, le ministère des Finances du Québec a indiqué le 19 décembre qu'il harmonisait ses règles avec la mesure fédérale concernant le montant minimal du retrait.


yannick.clerouin@transcontinental.ca

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Twitter rassure sur sa croissance, l'action s'envole

Il y a 22 minutes

Pour la première fois depuis son entrée en Bourse début novembre, le réseau social ...

Téléphones intelligents: la concurrence chinoise gruge des parts à Samsung et Apple

15:40 | AFP

Huawei et Lenovo gagnent des parts sur le marché mondial des téléphones intelligents.

Couche-Tard achùte 55 magasins aux États-Unis

Il y a 43 minutes

Alimentation Couche-Tard a annoncé mardi l'acquisition de 55 magasins de Tri Star Marketing.