Des Québecois à revenu modeste imposés à plus de 75 %

Publié le 17/10/2012 à 13:48, mis à jour le 17/10/2012 à 13:56

Des Québecois à revenu modeste imposés à plus de 75 %

Publié le 17/10/2012 à 13:48, mis à jour le 17/10/2012 à 13:56

Par Guillaume Poulin-Goyer

Afin d'inciter au travail tous les contribuables, les gouvernements fédéral et québécois devraient mieux moduler leurs programmes sociaux destinés aux personne dont les revenus sont faibles et moyens, selon les auteurs d’une étude sur l’imposition implicite des Québécois.


Lire aussi un article paru dans le magazine A+: Un taux d'imposition à 80 % au Québec


Ainsi, les familles à revenu modestes peuvent être « imposées » à un taux implicite supérieur à 75 %, en raison de la modulation des programmes sociaux en fonction du revenu.


Si elle fait l'effort d'aller chercher un revenu additionnel de 1000 $, une famille ayant un revenu annuel autour de 40 000 $ subit une ponction fiscale beaucoup plus élevée qu'une famille gagnant 150 000 $ effectuant ce même effort, apprend-on dans l'étude L'imposition implicite des revenus additionnels : comment se compare le Québec ?, des auteurs Luc Godbout et Michaël Robert-Angers.


Cette situation, déjà exposée dans un rapport en 1984 ainsi qu'avec les courbes de Claude Laferrière, s'explique principalement par le fait que la première famille perdra en partie ses prestations fiscales au fur et à mesure que ses revenus augmentent. La deuxième famille n'ayant pas droit à ces prestations verra la ponction fiscale d'une hausse de ses revenus additionnels de 1000 $ moindre.


Le risque de cette situation est de favoriser l'inactivité chez les gens qui sont touchés par des taux implicites élevés. Ce problème est aussi appelé la « trappe à la pauvreté ».


Sur le même sujet

Pour clouer le bec à certains idiots

Édition de Novembre 2015 | Dany Provost

Vous désirez donner à un organisme de bienfaisance ? Vous devrez cependant peut-être affronter quelques personnes...

Quel impact réel aura la réforme fiscale des libéraux sur l'économie canadienne?

Quel effet aura véritablement la redistribution de la richesse sur l'économie canadienne?

À la une

Un nouveau sommet pour Mont-Tremblant

Édition du 11 Février 2017 | Claudine Hébert

Il y a près de 25 ans, Intrawest jetait son dévolu sur Mont-Tremblant pour en faire la destination de ski numéro un ...

Une compétition d'apprentis prévisionnistes pour sensibiliser à l'économie

08:18 | LesAffaires.com et AFP

Alors que le président conteste la véracité du taux de chômage, des écoles américaines lancent un concours d'économie.

«Le Canada doit tenir tête à Trump», selon le Mexique

Mis à jour à 08:23 | LesAffaires.com et AFP

C'est ce que soutient le ministre mexicain de l'Économie, Ildefonso Guajardo, en entrevue au Globe and Mail.