Des Québecois à revenu modeste imposés à plus de 75 %

Publié le 17/10/2012 à 13:48, mis à jour le 17/10/2012 à 13:56

Des Québecois à revenu modeste imposés à plus de 75 %

Publié le 17/10/2012 à 13:48, mis à jour le 17/10/2012 à 13:56

Par Guillaume Poulin-Goyer

Afin d'inciter au travail tous les contribuables, les gouvernements fédéral et québécois devraient mieux moduler leurs programmes sociaux destinés aux personne dont les revenus sont faibles et moyens, selon les auteurs d’une étude sur l’imposition implicite des Québécois.


Lire aussi un article paru dans le magazine A+: Un taux d'imposition à 80 % au Québec


Ainsi, les familles à revenu modestes peuvent être « imposées » à un taux implicite supérieur à 75 %, en raison de la modulation des programmes sociaux en fonction du revenu.


Si elle fait l'effort d'aller chercher un revenu additionnel de 1000 $, une famille ayant un revenu annuel autour de 40 000 $ subit une ponction fiscale beaucoup plus élevée qu'une famille gagnant 150 000 $ effectuant ce même effort, apprend-on dans l'étude L'imposition implicite des revenus additionnels : comment se compare le Québec ?, des auteurs Luc Godbout et Michaël Robert-Angers.


Cette situation, déjà exposée dans un rapport en 1984 ainsi qu'avec les courbes de Claude Laferrière, s'explique principalement par le fait que la première famille perdra en partie ses prestations fiscales au fur et à mesure que ses revenus augmentent. La deuxième famille n'ayant pas droit à ces prestations verra la ponction fiscale d'une hausse de ses revenus additionnels de 1000 $ moindre.


Le risque de cette situation est de favoriser l'inactivité chez les gens qui sont touchés par des taux implicites élevés. Ce problème est aussi appelé la « trappe à la pauvreté ».



image

Femmes Leaders

Mardi 16 mai


image

FinTech

Mercredi 31 mai


image

Communication interne

Mercredi 07 juin


image

Fusions-acquisitions

Mercredi 07 juin


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Le fisc a à l'oeil votre résidence principale

Édition de Mars 2017 | Annie Boivin

Vous devez désormais signaler la vente de votre maison au fisc, un changement qui est loin d'être ...

«La pression fiscale au Québec proche de celle européenne»

13/01/2017 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Alors que près de 75 % des contribuables ont déclaré un revenu en-deçà de 50 000 $ ...

À la une

Canam ne trouvait plus son compte à la Bourse, dit son pdg

Il y a 53 minutes | Stéphane Rolland

La société se plie aux exigences de la Bourse sans en tirer de bénéfices, dit Marc Dutil.

Canam: pourquoi j'en veux à la Caisse

BLOGUE. La Caisse contribue à un phénomène nuisible pour les investisseurs.

Lumenpulse: la Bourse était devenue une distraction, dit son pdg

François-Xavier Souvay devait consacrer le quart de son temps à justifier des difficultés «temporaires».