Actions privilégiées : une deuxième dégringolade en sept ans


Édition du 12 Septembre 2015

Les investisseurs apprennent encore à leurs dépens que les actions privilégiées ne sont pas les placements tranquilles qu'on croit. Bien que le dividende élevé de ces actions s'apparente au coupon d'une obligation, les investisseurs oublient à quel point ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Divorce des Bezos: que se passera-t-il avec Amazon?

10/01/2019 | AFP

La fortune de Jeff Bezos est constituée, essentiellement, des titres de la société qu’il a créée et qu’il dirige encore.

Bourse: cinquième clôture en hausse de suite pour les marchés

Mis à jour le 10/01/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les grands indices de la place new-yorkaise avaient pourtant entamé la séance dans le rouge.

À la une

Jeux vidéo indie: Desjardins remet 750 000$ à La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants

Mis à jour il y a 21 minutes | Catherine Charron

Avec ce coup de pouce financier, l’OBNL pourra bonifier son offre de services aux entreprises membres de la coopérative.

Foodtastic achète les Rôtisseries Au Coq

L’entreprise de restauration Foodtastic achète les Rôtisseries Au Coq pour un montant qui n’a pas été révélé.

Rembourser l'hypothèque ou garnir le CELI?

Une lectrice doute que ce soit plus rentable d'investir un héritage dans un CELI plutôt que de rembourser l'hypothèque.