Un condo de vacances à frais partagés n'est pas un investissement

Publié le 13/03/2017 à 09:54

Un condo de vacances à frais partagés n'est pas un investissement

Publié le 13/03/2017 à 09:54

Le discours de vente est intéressant. Achetez cette propriété partagée et passez vos vacances dans des conditions de confort supérieures, avec des installations de loisirs exceptionnelles, sans vous soucier du ménage ou de l'entretien. Dépensez moins que si vous étiez seul propriétaire d'une maison de vacances. À votre gré, vous pouvez échanger votre période de vacances pour un séjour dans n'importe quel centre de villégiatures parmi des milliers de par le monde.


Ça a l'air merveilleux, surtout si vous êtes en mode vacance. Mais avant de vous précipiter sur votre cocktail gratuit et de signer le contrat de vente, vous avez des recherches à faire.


Maîtriser le jargon de l'industrie est un bon point de départ. Commençons par une simple définition : une résidence de vacances à temps partagé (timeshare en anglais), est une propriété de vacances meublée partagée par des propriétaires multiples. Dans le monde, il y a environ 5 400 résidences de ce type réparties sur 120 pays. Les États-Unis sont le pays qui en compte le plus, avec 29 % du total. Les promoteurs et exploitants de résidences de vacances peuvent être de petites compagnies privées ou de grandes chaînes hôtelières comme Marriott, Disney et Wyndham.


Acheter une propriété à temps partagé devrait être considéré comme un acompte sur des vacances futures. Une propriété à temps partagé n'est pas un investissement, immobilier ou autre. Sa valeur n'augmente généralement pas, et de fait, sa valeur de revente peut être très inférieure à son prix d'achat. 


Quand vous achetez une propriété à temps partagé, vous achetez le droit d'utiliser une propriété bien précise -- appelée une unité -- dans un centre de villégiature pour une période déterminée, généralement une semaine par année. La semaine peut correspondre à une date précise de l'année, ou elle peut être flottante, c'est à dire n'importe quelle semaine dans une période déterminée, ou sa date peut changer chaque année.


Ce type de propriété peut être légalement structurée de plusieurs manières : 


 



  • Un fief simple, qui est la structure la plus répandue, donne un titre de propriété pour une fraction d'une unité de vacances à temps partagé;

  • Le droit d'utiliser une unité pour une période déterminée;

  • Un abonnement à un club qui donne à l'acheteur le droit d'utiliser un logement pour une période définie dans une ou plusieurs centres de villégiature. Cette structure est répandue dans des pays comme le Mexique qui restreignent la propriété de biens immobiliers par des étrangers;

  • Un bail, c'est à dire une propriété pendant un nombre d'année déterminé.


 


Selon l'association américaine du développement de résidences de vacances (American Resort Development Association, ou ARDA), le prix moyen de vente d'une propriété à temps partagé pour une semaine aux États-Unis était de 20 240 $US en 2015. Le prix de chaque unité dépend de la structure juridique de la propriété, de la taille de l'unité, de l'emplacement de la résidence, de l'âge du bâtiment, des équipements collectifs et de la saison pendant laquelle elle est utilisée.


Outre le prix d'achat, le propriétaire d'une propriété à temps partagé paye des frais annuels pour couvrir les coûts de la gestion et de l'entretien de la propriété, l'assurance et autres frais courants. Les taxes foncières peuvent être ou ne pas être incluses. Les membres de clubs de vacances peuvent aussi payer des frais annuels. D'après l'ARDA, les frais d'entretien moyens sur une année pour une semaine de vacances étaient de 920 $US en 2015, soit une hausse de 4,5 % par rapport à 2014. Les frais dépendent de chaque centre de villégiature et du type d'unité.


Un propriétaire doit payer des frais d'entretien annuels qui augmentent généralement chaque année, même si l'unité n'est pas utilisée. Dans le cas de dépenses inattendues, telles que des réparations suite à des dommages causés par un ouragan, les propriétaires peuvent être tenus de payer des frais exceptionnels. Certains clubs ne font pas payer de frais d'entretien, mais exigent des frais d'utilisation si l'unité est utilisée.


Les programmes d'échange qui permettent à un propriétaire d'échanger son unité contre un séjour dans une autre résidence sont un bon argument de vente pour la plupart des acheteurs d'une propriété à temps partagé. Certaines compagnies offrent cette option au sein de leur propre réseau de résidences. Pour avoir un choix plus grand, les propriétaires peuvent se tourner vers une compagnie tierce d'échange de vacances par adhésion. Les deux plus grandes firmes de ce type sont Resorts Condominiums International (RCI) et Interval International, qui sont affiliées à des milliers de résidences dans des douzaines de pays. 


En général, pour participer à un programme d'échange, on dépose sa semaine de vacances à temps partagé auprès de la compagnie d'échange de vacances et l'on reçoit des points en fonction de la valeur d'échange de sa semaine. Les semaines de haute saison dans des résidences primées sone celles qui valent le plus de points. On utilise ses points accumulés (et l'on paie des frais) pour réserver un séjour choisi à partir d'une base de données en ligne indiquant les semaines de vacances disponibles.


Conseils pour les acheteurs


L'achat d'une unité devrait être effectué tout aussi prudemment et soigneusement que l'achat d'une propriété immobilière.


Avant d'acheter, passer une semaine de vacances dans le centre de villégiature concerné durant la période désirée n'est pas une perte d'argent. Les unités peuvent être louées par l'intermédiaire de la résidence elle-même, de services de réservations comme TripAdvisor et Airbnb, ou directement auprès des propriétaires.


Lorsque que vous êtes sur le site de la résidence, évaluez les logements et les installations en fonction de vos besoins actuels et futurs. Déterminez si la gestion de la résidence, l'entretien et la propreté de la propriété sont conformes à vos attentes. Parlez aux propriétaires actuels et demandez-leur ce qu'ils pensent de la résidence.


Il y a de nombreux facteurs à considérer avant de faire un achat :


 



  • La destination, la résidence, le logement conviennent-ils à votre famille et à vos besoins à long terme?

  • Cette unité de vacances à temps partagée est-elle verrouillée, c'est à dire est-ce qu'une portion peut être bloquée, louée ou échangée?

  • Quels sont les lois locales? Est-ce que les agents de vente ont les qualifications requises? Est-ce que les vendeurs de vacances à temps partagé sont tenus de fournir certaines assurances financières, divulgations et résiliations (le droit d'annuler un contrat dans un délai spécifique)? Est-ce qu'il existe des lois convenables de protection du consommateur pour les propriétaires?

  • La réputation et les antécédents du promoteur et du gérant. Est-ce que le promoteur est membre d'une association professionnelle qui exige de ses membres qu'ils suivent un code de déontologie? Recherchez les opérateurs discrédités sur les sites Web de protection du consommateur comme le comité consultatif de l'ARDA.

  • Déterminez la fiabilité des sites Web de revente des multipropriétés.

  • Le type de semaine. Est-ce qu'elle est fixe, flottante, ou est-ce qu'elle est soumise à une rotation? Est-ce qu'elle se trouve durant la haute ou la basse saison?

  • Le coût de l'unité. Comparez le prix à celui d'unités similaires dans une résidence de vacances ailleurs.

  • Les frais de clôture. Outre ce que le vendeur pourrait facturer, comptez dans votre budget la vérification du contrat de vente par votre notaire.

  • Les coûts de voyage et le degré de facilité pour se rendre à destination.

  • Les frais annuels d'entretien. Sont-ils réalistes par rapport à ceux d'autres résidences similaires?

  • Les coûts exceptionnels passés ou imminents.

  • Les possibilités d'échange. N'oubliez pas que la résidence peut quitter le programme d'échange et limiter vos vacances à l'unité que vous avez achetée.

  • Consultez les revues de la résidence dans les médiaux sociaux.

  • Consultez les listes et les prix des unités d'une même résidence. Le nombre de propriétés à vendre et la faiblesse de leur prix d'achat -- parfois aussi bas que un dollar -- pourraient signaler des problèmes.

  • Les options de résiliation si vous ne voulez plus votre propriété à temps partagé.


 


L'internet fournit des quantités de renseignements sur les propriétés à temps partagé. L'ARDA donne une présentation intéressante et positive pour comprendre le concept de propriété de vacances intitulée Understanding Vacation Ownership. L'ARDA maintient aussi un glossaire exhaustif sur les termes afférents aux propriétés de vacances à temps partagé.


Consumer Reports et Timesharing Today offrent des avis indépendants sur les propriétés de vacances.


Les propriétés de vacances conviennent à certaines personnes, mais pas à tout le monde. Assurez-vous qu'une propriété à temps partagé est la bonne solution pour vous, et faites vos recherches avant d'acheter.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Les mauvaises raisons de souscrire une assurance vie

Il existe autant de mauvaises raisons d'acheter de l'assurance vie que de bonnes. Méfiez-vous ce arguments...

La planification successorale au-delà du testament

21/09/2018 | Carmela Guerriero

BLOGUE INVITÉ. La planification de notre inaptitude, c’est pour nous : nous serons encore là et vulnérable.

À la une

10 choses à savoir lundi

On aura deux Internet en 2028, baisse de taxes à l'mportation en Chine, Craftsman de retour... chez Amazon!

Le truc génial d'Eric Schmidt pour booster votre carrière!

BLOGUE. L'ex-PDG de Google dévoile ici l'un des secrets de son exceptionnelle réussite professionnelle.

Soirée des ­Grands ­Philanthropes: Isabelle ­Marcoux et François ­Olivier honorés

Il y a 37 minutes | Les Affaires

Le couple a reçu un vibrant hommage lors de la 15e édition de la Soirée des Grands Philanthropes au profit de Portage.