Quand des conjoints de fait achètent une maison avec des mises de fonds inégales

Publié le 02/04/2014 à 14:11

Quand des conjoints de fait achètent une maison avec des mises de fonds inégales

Publié le 02/04/2014 à 14:11

Par Institut québécois de planification financière

Quand deux conjoints de fait décident d’acheter une maison ensemble, que peuvent-ils faire afin de reconnaître qu’ils ont contribué de façon inégale à la mise de fonds initiale?


Les conjoints de fait ne sont pas reconnus par le Code civil du Québec et les règles du patrimoine familial ne s’appliquent pas à eux. Il est donc important qu’ils signent entre eux une convention qui reconnaîtra l’apport de chacun et de quelle façon ils contribueront aux paiements de l’hypothèque et aux autres dépenses reliées à la maison.


Lorsque les conjoints ont contribué de façon inégale à la mise de fonds initiale, cette convention pourrait prévoir une reconnaissance de dette de la part du conjoint qui a le moins contribué. Par exemple, si un couple a acheté une maison à un prix de 200 000 $ et qu’un seul des conjoints a fait le dépôt initial de 40 000 $, la convention pourrait prévoir que le deuxième conjoint a une dette de 20 000 $ envers le premier, et de quelle façon il devra le rembourser. On peut prévoir que des intérêts devront également être payés. 


Et si les conjoints préfèrent ne pas prévoir de modalités de remboursement à court terme, y a-t-il d’autres solutions?


Oui, il serait possible de prévoir dans la convention qu’à la revente de la maison, le conjoint ayant fait le dépôt initial récupérera sa mise de fonds ainsi que la plus-value (le profit) proportionnelle que la maison aura générée. Reprenons l'exemple d'une maison achetée au prix de 200 000 $. Un des conjoints fait un dépôt initial de 40 000 $, c'est-à-dire 20 % de la valeur de la maison. Si le couple vend la maison alors qu'elle vaut 250 000 $, c’est-à-dire qu’elle a pris 50 000 $ de valeur, ce conjoint récupérera son dépôt initial de 40 000 $ plus 20 % du profit de 50 000 $ (10 000 $), donc, au total, il récupérera 50 000 $. Les deux conjoints pourraient se partager ensuite 50/50 le reste de la valeur après hypothèque de la maison. 


Si cette formule ne convient pas aux conjoints, est-ce qu’il est possible de prévoir autre chose? 


Absolument, différentes formules peuvent être prévues dans la convention dépendamment de ce que veulent les conjoints. L’important est d’être bien informé de l’impact financier des différentes formules possibles.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Hausse marquée des transactions immobilières en novembre au Québec

17/12/2018 | Les Affaires - JLR

Blogue invité. Les ventes de résidences unifamiliales ont grimper de 13%. Et celles des copropriétés de 24%.

La hausse des prix des maisons devrait être plus modeste en 2019 au Canada

Montréal devrait connaître la plus forte hausse au sein des grandes villes canadiennes.

À la une

Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mois

Il y a 15 minutes | AFP

La production d'or noir atteint des niveaux records en Russie et aux États-Unis alors que la demande s'essouffle.

Bombardier souhaite obtenir rapidement une injonction contre Mitsubishi

Bombardier reproche à Mitsubishi un vol présumé de propriété intellectuelle utilisé dans ses avions MRJ.

Postes Canada vient à bout des arriérés de colis avant Noël

Postes Canada est maintenant en mesure de rétablir ses garanties de service de livraison normales des Fêtes.