Mesures ou pas, le marché de la construction reste chaud

Publié le 09/08/2017 à 11:01

Mesures ou pas, le marché de la construction reste chaud

Publié le 09/08/2017 à 11:01

Par lesaffaires.com

Photo: 123rf.com

Si les autorités fondaient de gros espoirs sur les mesures prises pour éviter la surchauffe immobilière dans certains marchés du pays, elles seront déçues par les statistiques sur les mises en chantier dévoilées mercredi.


Le marché canadien des constructions neuves continue en effet d’évoluer sur de solides fondations. Le nombre de mises en chantier s’est élevé 222324 unités sur une base annualisée en juillet au pays, comparativement à 212948 le mois précédent.


C’est en Colombie-Britannique où la hausse la plus forte a été observée, avec 7186 nouvelles constructions amorcées. L’Alberta suit avec 2524 nouvelles mises en chantier, suivi de la Nouvelle-Écosse(+1833) et de l’Ontario(+967).


Pour sa part, le Québec a enregistré une légère baisse de 1815 après le bond de 9152 unités le mois précédent.



« Non seulement le nombre de mises en chantier ne ralentit pas au Canada, mais la tendance s’est même accélérée au cours des derniers mois. »


–Benoit P. Durocher, économiste principal chez Desjardins.


Celui-ci estime que les pressions seront assez grandes sur les autorités monétaires pour qu’elles poursuivent la remontée des taux d’intérêt, afin d’influencer à la hausse les taux hypothécaires du pays.


Il prévoit donc que la Banque du Canada relèvera son taux directeur pour une deuxième fois cette année en octobre prochain.


Nathan Janzen, économiste chez RBC, souligne toutefois que le marché des constructions neuves suit généralement avec un certain délai le marché de la revente de maisons existantes, lequel a encaissé une forte baisse au deuxième trimestre, notamment à Toronto.


Il maintient par conséquent son scénario de base, qui prévoit un ralentissement de l’activité dans le marché des constructions neuves plus tard cette année. La baisse des ventes de maisons existantes, jumelée à la hausse des taux d’intérêt et à une accessibilité restreinte, devrait selon lui se refléter dans le marché du neuf.



 


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Banques : les résultats sont meilleurs, mais...

Édition du 16 Juin 2018 | Dominique Beauchamp

Les investisseurs ont bâillé au dévoilement d'une hausse moyenne de 13 % des bénéfices des banques au deuxième ...

Banque Laurentienne: entre soulagement et inquiétudes

Mis à jour le 01/06/2018 | Stéphane Rolland

Les investisseurs célèbrent; certains analystes n’ont pas le cœur à la fête.

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

23/06/2018 | François Normand

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...