Les joies et les peines d’être propriétaire ou locataire

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2018

Les joies et les peines d’être propriétaire ou locataire

Offert par Les affaires plus


Édition de Mai 2018

[Illustration : Camille Charbonneau]

Je possède ma maison


Avantages


• Offre abondante de propriétés neuves ou usagées sur le marché, autant en ville qu’en banlieue.


• Maître chez soi (du moins, dans le cas d’une maison unifamiliale). On peut rénover pour mettre son foyer à son goût.


• Possibilité de profiter de l’appréciation du marché à long terme.


• Le gain en capital (la différence entre le prix d’achat et le prix de vente) n’est pas imposable sur une résidence principale.


• En remboursant le capital de l’hypothèque, on fait de l’épargne forcée.


Inconvénients


• Important coût d’entretien, composé de dépenses récurrentes (pelouse, déneigement) et ponctuelles (fissure dans la fondation).


• Nombreux frais à l’acquisition : taxe de Bienvenue, frais de notaire et prime de l’assurance prêt hypothécaire si mise de fond inférieure à 20 % du prix d’achat.


• Impossibilité de connaître les taux d’intérêt des prêts hypothécaires à long terme.


• Les frais de copropriété peuvent réserver des surprises.


• Moins de mobilité.


• Aucun contrôle sur l’augmentation des taxes foncière et scolaire.


• Frais d’assurance plus élevés.


Je loue ma maison


Avantages


• Augmentation des loyers dépasse rarement l’inflation.


• Pas de dépôt à faire en signant un bail.


• Aucune responsabilité à l’égard de la propriété. Tranquillité d’esprit et davantage de temps libre.


• Plus grande flexibilité. On quitte son logement sans frais à la fin du bail.


• Facile à budgéter. De plus en plus de complexes locatifs incluent l’eau chaude, le chauffage, l’électricité, l’Internet, les électroménagers, etc. dans le loyer.


• Faible risque de mauvaises surprises grevant le budget (par exemple, un toit qui coule).


• Possibilité de trouver des appartements meublés ou ­semi-meublés.


Inconvénients


• On n’est jamais totalement à l’abri d’une reprise de logement dans un petit immeuble locatif.


• On ne profite pas de l’appréciation du marché immobilier.


• On n’est pas maître chez soi. Difficile d’adapter sa maison en fonction de ses besoins, par exemple en agrandissant la salle de bains.


 


 


 

À suivre dans cette section

L'assurance vie en 10 questions
Édition du 22 Septembre 2018 | Daniel Germain

image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour le 18/09/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

À la une

Médiagrif pourrait valoir 12 à 15 $ dans une vente

Il y a 21 minutes | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.

Les 450 professionnels de Loto-Québec bientôt en grève durant 9 jours

Il y a 23 minutes | La Presse Canadienne

Quelque 450 professionnels de Loto-Québec débraieront durant 9 jours à compter de samedi.

Bourse: records pour le S&P 500 et le Dow Jones

Mis à jour à 10:31 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le S&P 500 et le Dow Jones évoluaient à des niveaux record jeudi peu après l'ouverture.