Les experts nerveux pour l'immobilier canadien

Publié le 01/10/2008 à 00:00

Les experts nerveux pour l'immobilier canadien

Publié le 01/10/2008 à 00:00

Ce professeur de l’université de Yale est le co-fondateur de l’indice Case-Schiller géré par Standard & Poors et qui sert de baromètre pour l’immobilier résidentiel américain.



«L’immobilier canadien n’est pas à l’abri d’un recul de type américain», a –t-il déclaré mercredi, au sommet économique de l’Ontario. Les villes les plus à risque sont Edmonton, Calgary et Vancouver, soit celles qui ont connu un boom immobilier ces dernières années et qui pourraient connaître un dégonflement de la bulle immobilière.



«Les deux pays sont très semblables. Ce qui se passe aux États-Unis est le signe de risques pour le Canada», a-t-il affirmé. Il reconnait toutefois que les caractéristiques des deux marchés ne sont pas les mêmes.



Ces remarques suivent la publication d’un document de l’économiste Benjamin Tal de la CIBC qui exposait les risques associés à l’immobilier canadien. Il reconnait aussi des facteurs de vulnérabilité de ce secteur.



Le premier facteur est celui du prix de l’accessibilité financière des logements. Les prix des logements ont progressé plus vite que le revenu disponible des ménages. De plus, le nombre de transactions a décliné à tel point que le marché perçu jusqu’ici comme favorable aux vendeurs pourrait se transformer en un marché d’acheteur dans les six prochains mois, soutient l’économiste.



Toutefois, si un réajustement intervenait, il serait loin d’atteindre les proportions américaines. Le marché canadien serait, pour l’économiste l’équivalent du marché américain duquel ont aurait soustrait les hypothèques à risque (subprime).



Ainsi, le scénario américain marqué par un plongeon des prix de 25% par rapport à leur pic serait irréaliste dans le contexte canadien. «Ici au Canada, une correction de 5% à 7% serait suffisante pour un retour à l’équilibre», affirme Benjamin Tal.


Avec la Presse Canadienne


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Jeudi 06 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Test du Huawei Mate20 Pro : le téléphone intelligent le plus puissant de 2018

19/11/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Ce téléphone chinois rendra jaloux tous les autres. Mais il traîne la lourde réputation de son fabricant...

Bombardier rebondit en Bourse

19/11/2018 | Martin Jolicoeur

Bombardier rebondit de plus de 20% à mi-séance lundi.

Êtes-vous obligé d'accepter une promotion?

BLOGUE INVITÉ. Il est essentiel de bien comprendre ce que représente la promotion, ses implications ainsi que son impact