Le prix des maisons a baissé en septembre

Publié le 24/10/2012 à 15:20, mis à jour le 24/10/2012 à 16:35

Le prix des maisons a baissé en septembre

Publié le 24/10/2012 à 15:20, mis à jour le 24/10/2012 à 16:35

Par La Presse Canadienne

Les prix des maisons ont diminué au pays en septembre, alors que les modifications apportées par Ottawa aux règles sur les prêts hypothécaires durant l'été ont semblé tenir certains acheteurs à l'écart du marché, selon une nouvelle étude rendue publique mercredi.


L'indice composé national de prix de maison Teranet-Banque Nationale démontre que le prix des maisons a glissé de 0,4 pour cent en septembre, par rapport au mois précédent.


Les prix ont diminué dans six des 11 régions métropolitaines couvertes par l'étude, la plus importante chute, soit 1,3 pour cent, ayant été constatée à Victoria.


Les prix ont également diminué à Vancouver, plus précisément de 1,2 pour cent, ainsi qu'à Ottawa-Gatineau, de 0,8 pour cent.


Les autres villes canadiennes ayant enregistré une baisse sont Montréal (0,6 pour cent), Québec (0,2 pour cent) et Edmonton (0,7 pour cent).


Parmi les villes ayant connu une hausse figurent Toronto, en progression de 0,1 pour cent, de même que Calgary et Halifax, chacune ayant vu le prix de leurs maisons augmenter de 0,5 pour cent. Winnipeg a également enregistré une poussée vers le haut, de 0,4 pour cent, tout comme Hamilton (0,3 pour cent), entre août et septembre.


À l'échelle nationale, les prix des maisons demeurent de 3,6 pour cent plus élevés qu'ils ne l'étaient il y a un an.


Ce rapport constitue une preuve supplémentaire du ralentissement de l'économie canadienne durant l'été, de même que de l'impact exercé par la nouvelle réglementation en matière de prêts hypothécaires mise en place par le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, en juillet.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les 10 plus grosses entrées en Bourse de l'histoire

19/09/2014

Avec un total de 25G$, le groupe chinois Alibaba devient la plus grande introduction en Bourse de l'histoire.

Mooney: pourquoi je reste positif Ă  long terme envers la Bourse

Édition du 13 Septembre 2014 | Bernard Mooney

En dépit des manchettes négatives et des craintes géopolitiques, il ne faut jamais oublier le portrait global.

Le mythe de l'investisseur immobilier

19/09/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE : Instaurez un système de gestion dès votre premier achat