Hausse des taux : Desjardins emboîte le pas

Publié le 28/08/2012 à 14:00, mis à jour le 28/08/2012 à 14:09

Hausse des taux : Desjardins emboîte le pas

Publié le 28/08/2012 à 14:00, mis à jour le 28/08/2012 à 14:09

Par Les Affaires

Desjardins annonce à son tour qu’elle hausse le taux d’intérêt de son prêt hypothécaire d’une durée de trois ans. Elle imite la Banque Royale et la Banque TD, qui ont augmenté leurs taux hypothécaires la semaine dernière.


Ainsi, dès le 29 août, le taux sur l’hypothèque de trois ans subit une hausse de 0,10% dans les caisses Desjardins. Il passera à 4,05 %, comme à la TD et à la Royale.


Les banques CIBC, BMO, Scotia n’ont toujours pas suivi. Elles ne devraient pas tarder à le faire. Les banques canadiennes ajustent souvent leurs taux en fonction de la concurrence.


Il faut noter que ces taux sont souvent négociables par les bons prêteurs. Les consommateurs ont aussi le loisir de recourir aux services des courtiers en prêts hypothécaires, souvent capables d’obtenir des meilleures conditions que les particuliers auprès des institutions financières.


 

Sur le même sujet

Hypothèque: les ménages empruntent moins, selon la RBC

04/07/2014 | lesaffaires.com

Les Canadiens ont ralenti la cadence de leurs emprunts destinés à l'achat d'actifs immobiliers.

Bourse: prudence lors de la dernière séance d'un solide semestre

30/06/2014 | LesAffaires.com et AFP

Les titres financiers, dont la Banque Royale, ont contribué à soulever le TSX de près de 11% depuis le début de 2014.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier : l'art de gagner du temps

Au minimum Bombardier trouve un moyen de faire patienter les investisseurs et leur donnent une nouvelle raison d'espérer

Bourse: Transforce soulève Toronto, Amazon coule New York

25/07/2014 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses canadienne et américaine ont pris des directions opposées. Tandis que les résultats ...

Ottawa est assis sur plus de 730 millions $ non réclamés par les contribuables

Ottawa est assis sur plus de 730 millions $ de remboursements d'impôt et de chèques du gouvernement non ...