À la rescousse de l'immobilier britannique

Publié le 02/09/2008 à 00:00

À la rescousse de l'immobilier britannique

Publié le 02/09/2008 à 00:00

La Grande Bretagne alloue un milliard de livres sterling (environ 2 milliards de dollars) au plan immobilier.



Il s’agira de rayer les droits de transfert immobiliers qui vont de 1% à 4%, pour des achats de maisons dans la tranche de 125 000 à 175 000 livres sterling. Cette mesure coûte 615 millions de livres. Elle sera en vigueur pendant un an. Environ 15 000 achats par mois se situent dans cette tranche de prix.



De plus, l’État britannique proposera des prêts sans intérêts d’une durée de cinq ans pour financer 30% de la valeur d’un achat immobilier.



Enfin, dans le but de prévenir les saisies, les personnes ayant perdu leur emploi pourront se prévaloir plus tôt de l’assurance chômage couvrant les hypothèques, Le délai d’attente passe de 39 à 13 mois.



Ces mesures interviennent alors que le marché immobilier britannique connaît un recul historique. Les organismes privés Halifax et Nationwide estiment que les prix des maisons se sont repliés de plus de 10%. Pourtant, le bureau d’inscription des titres immobiliers a estimé pour sa part le recul à seulement 2%.

image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Consommation responsable: larguer la viande rouge avant son auto

BLOGUE. 9e baromètre de la consommation responsable: montée des rénorécupérateurs, chute du boeuf, timidité des femmes.

L'inaccessible maison?

En 2019, les maisons seront inabordables à un niveau qu'on ne voit pas souvent.

10 choses à savoir mercredi

Les Québécois achèteront plus à Noël, on recherche le Steve Jobs montréalais, cette pub bancaire qui glace le sang...